Accueil / Insolite / Des scientifiques envisagent de laisser les robots se reproduire seuls

Des scientifiques envisagent de laisser les robots se reproduire seuls

Robots reproduire seuls

Des scientifiques pensent que les robots pourraient se reproduire seuls sans aide humaine. Le concept d’évolution adapté aux robots leur permettant de s’améliorer de génération en génération.

Laisser les robots se reproduire seuls sans intervention humaine pour voir s’ils sont capables de s’améliorer et voir quelle direction de l’évolution ils prendraient. Voici le concept curieux mais sensé que veulent développer des experts en robotiques. Si toute forme de vie sur terre s’est développée et adaptée ainsi pourquoi par permettre aux robots de le faire ? Une idée qui fait pourtant frissonner.

Robots reproduire

Laisser les robots se reproduire seuls et évoluer

C’est dans la revue scientifique « Nature Research » que les spécialistes ont développé leur idée d’évolution naturelle des robots. Par reproduction on n’entend bien évidemment pas une reproduction sexuée. Les robots n’ont évidemment ni gênes ni appareil reproducteur mais leur laisser la capacité d’essayer de nouvelles formes de déplacement et d’intelligence artificielle. Les scientifiques expliquent notamment dans leur article que « Les robots luttent constamment dans des environnements non structurés complexes et imprévisibles. Le catalogage de la biodiversité dans les zones reculées, la recherche de survivants à la suite d’un tremblement de terre dans les bâtiments détruits et l’exploration de systèmes de grottes labyrinthiques en sont de bons exemples ».

Des expériences ont déjà été menées et une intelligence artificielle a été capable, après de nombreux essais infructueux, de développer une jambe qui s’adapte aux mieux à différentes surfaces. L’idée serait donc une « évolution à plusieurs niveaux ». Avant de penser à se reproduire, la première étape passerait par la découverte des matériaux. Dans un second temps, l’intelligence artificielle créerait des composants géométriques puis finalement intégrer ces composants dans un corps et vérifier s’ils sont adaptés. Une telle expérience ferait cependant lever, sans nuls doutes, de nombreuses objections. A terme, les robots pourraient effectivement penser que nous sommes des rivaux.

Sources & crédits Source : Revue Nature - Crédit : https://www.nature.com/articles/s42256-018-0009-9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *