Accueil / Insolite / Les robots méduses imprimés en 3D au secours des océans

Les robots méduses imprimés en 3D au secours des océans

robot méduse océan

Des robots méduses imprimés en 3D ont été créés par des scientifiques américains, afin de surveiller et de protéger les fonds marins. Un concept révolutionnaire qui pourrait notamment permettre de préserver les récifs coralliens. 

Afin de surveiller les fonds marins et de protéger les récifs coralliens, des chercheurs de la Florida Atlantic University et du U.S. Office of Naval Research ont créé des robots méduses. Selon Erik Engeberg, l’un des scientifiques ayant pris part au projet, la méduse a été choisie comme modèle, car il s’agit d’une excellente nageuse.

En effet, les cnidaires bénéficient d’une capacité de propulsion directement liée à leur forme corporelle. Les méduses se propulsent simultanément par réaction, vortex et aspiration. Pour reproduire ce mouvement, les chercheurs ont créé un robot en silicone doté de deux pompes à turbine qui aspirent et rejettent l’eau.

Les robots méduses en silicone se fondent dans l’environnement sous-marin

robot méduse récifs coralliens

Les tentacules du robot méduse sont mous, afin de ne pas causer de dommages aux récifs coralliens et autres écosystèmes fragiles. En effet, les robots sous-marins rigides utilisent généralement une hélice pour se déplacer et peuvent accidentellement couper les récifs coralliens. Les tentacules ont également été gonflés d’eau afin d’onduler de façon réaliste et permettre au robot de se fondre dans l’environnement sous-marin.

Ce robot méduse se révèle très simple et peu coûteux à fabriquer. La plupart des composants sont imprimés en 3D avec du silicone, et le reste des composants sont très simples à fabriquer. Ainsi, les chercheurs ont déjà pu en imprimer cinq.

Par la suite, les scientifiques envisagent d’améliorer ce robot en l’équipant de capteurs tels qu’un sonar. Les chercheurs souhaitent également développer un algorithme de navigation lui permettant de se déplacer de façon autonome.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques cherchent à sauver les récifs coralliens grâce à la robotique. Début septembre 2018, des chercheurs présentaient un robot tueur conçu pour sauver la Grande barrière de corail d’Australie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *