Accueil / Insolite / Les 5 robots effrayants sur lesquels on ne voudrait pas tomber

Les 5 robots effrayants sur lesquels on ne voudrait pas tomber

robots effrayants nadine et ses amis

Les avancées technologiques sont parfois époustouflantes lorsqu’il s’agit de robotique. Rapidité, intelligence, force, bref une belle panoplie de qualités pour ces monstres d’acier. Mais à bien les regarder, on doit avouer que leur apparence n’est pas des plus chaleureuse, voire carrément inquiétante parfois. Il suffit de quelques robots effrayants pour que nos cauchemars prennent vie.

Les avoir comme de dociles petits robots, pas de problèmes, mais on a tous dans un coin notre tête certains films de science-fiction. Et s’ils prenaient un jour le pouvoir ? À la simple évocation de cette pensée, le côté sympathique de ces gentils humanoïdes disparaît très vite. Expression figée, rapidité affolante, regard vide, il n’en faut pas plus pour nous faire peur. Prêt pour quelques sueurs froides ? C’est par ici.

Atlas, le Yamakasi des robots effrayants

Cet humanoïde bipède d’1m80 et de 150 kg a de quoi impressionner. Atlas est capable de faire du saut d’obstacle, des flips arrière et même du parcours. À le voir, on aurait plutôt envie de courir, de préférence dans la direction opposée, si vous voyez ce que je veux dire. C’est en 2013 que l’entreprise américaine Boston Dynamics a créé ces robots effrayants, capable de tout faire comme nous, en mieux. Il faut bien se l’avouer à le voir piquer un sprint qu’il neige ou qu’il vente, on a plutôt de quoi rougir… de honte. A côté, il faut bien l’avouer on ne fait pas le poids. Sa stature de Terminator et ses performances d’athlète nous donnent plutôt envie de l’avoir de notre côté et pas dans le camp adverse.

Au pied Spot !

Les robots effrayant peuvent prendre de nombreux noms: chien robot par exemple. Tout de suite on s’imagine une petite boule de poil attachante, pleine d’amour qui a toujours envie de jouer, puis on voit à quoi Spot ressemble réellement. Un corps d’acier monstrueux, des pattes arquées et maigres, une démarche désarticulée et un bruit métallique glaçant à chacun de ses pas. C’est ça Spot, on est bien loin du meilleur ami de l’homme. Agile, imperturbable et imposant, sur les différentes vidéos faites de lui, on le pousse violemment du pied pour tester son équilibre et sa force. Et si on arrêtait ce genre d’essai avant qu’il ne se retourne contre nous ?

Sophia, l’humanoïde qui veut détruire l’humanité

Sophia a tout, même une nationalité. Elle a plus de 60 expressions faciale, des « émotions », elle réfléchit et adapte ses réponses en fonction de son humeur. À la décrire, elle semble presque humaine et c’est sans doute ça le plus perturbant. Quand on la regarde rire dans le show de Jimmy Fallon ou refuser un baiser de Will Smith on a l’impression de voir une jeune femme des plus banales, mais son regard froid qui semble fixer le vide, la fait rentrer dans la catégorie des robots effrayants haut la main.

Alors, certes son apparence est troublante de réalisme, mais comme le dit son créateur elle n’a pas d’âme, mais une IA, et son détachement ne la rend pas toujours sympathique. La preuve, vexée par une question lors d’une interview, elle a sorti de nulle part « OK, je vais détruire l’humanité » … tout va bien, que personne ne panique. Cela dit Hanson, son créateur a affirmé qu’un jour nous ne distinguerons plus les robots des humains. Et c’est bien cette possibilité qui nous donne la chair de poule.

robots effrayants sophia

Petman : le plus humain des robots effrayants

À le voir s’avancer vers nous en tenue de protection nucléaire, on se croirait dans un film d’épouvante. Et si cette vision d’horreur n’était pas suffisante, ce robot effrayant, transpire et mime des réactions physiologiques humaines, robots effrayants ? Pas du tout. Alors certes, c’est une merveille de technologie et à le voir se hisser sur des marches de 14 cm, se baisser, et escalader sans faillir, c’est nous qui tremblons. Pour l’instant il aide l’armée américaine à trouver de nouvelles solutions contre les armes chimiques, espérons juste qu’il ne décide pas de créer sa propre armée. Ah, et s’il vous prenait l’envie de vous cacher dans le grenier en cas d’attaque, n’y pensez même pas, on lui a appris à monter et à grimper sous les toits.

Nadine, la réceptionniste de l’effroi

A voir Nadine, on se dit que même les robots effrayants peuvent être réceptionnistes. Drôle de choix quand elle est LA personne que l’on voit en premier en entrant dans un bâtiment. Pourquoi nous infliger cela ? Pour ceux qui ont peur des poupées, ne paniquez pas, elle ne se lève pas, elle reste sagement derrière son bureau et se contente de vous répondre. Elle a même la possibilité de lire vos émotions grâce à vos expressions faciales et le ton de votre voix. Dans le doute, faites tout de même attention à ne pas être trop désagréable. Sur un malentendu, il pourrait vous arriver des bricoles.

robots effrayants, nadine la receptionniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *