[CES]Le robot cuiseur Julia fait tout à votre place, même le nettoyage

robot cuiseur julia

Une fois que vous avez terminé de l’utiliser, le robot cuiseur Julia active sa fonction de nettoyage automatique pour que vous n’ayez plus qu’à savourer vos plats.

Si pour certains cuisiner est un art qui leur permet d’exprimer leur créativité, pour d’autres, il s’agit d’un exercice éprouvant qui engloutit beaucoup trop de leur temps. Au vu du succès du Monsieur Cuisine Connect et des accessoires culinaires du genre, on peut dire que de nombreuses personnes s’identifient dans la seconde catégorie.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Présenté à l’occasion du CES 2020 à Las Vegas, le robot cuiseur Julia veut encore plus simplifier ce moment en épargnant presque toutes les corvées à l’utilisateur.

https://cookingpal.s3.ap-southeast-1.amazonaws.com/images/dc7de3650b7ce469bc7e8f674537208c.jpg

 

Julia, un robot cuiseur intelligent et autonome

Si l’appareil ressemble à bon nombre de ses confrères, il peut peser, découper, fouetter, pétrir et mixer en plus de cuire (cuisson à la vapeur disponible). En d’autres termes, il suffit d’y mettre les ingrédients de son plat et d’attendre que ce soit prêt. On peut même y verser le liquide vaisselle avec de l’eau pour que l’engin s’autonettoie.

Pour l’utiliser, rien de plus simple. Tout se passe via une tablette (fournie avec le robot) qui permet de suivre avec des vidéos les recettes voulues. Grâce à son IA intégrée, il peut même scanner les produits disponibles à la maison et proposer les recettes adaptées. Pour éviter les erreurs (fréquentes quand on est perdues dans une recette), le clavier est très large. Et si vos mains sont occupées, une technologie de reconnaissance vocale peut prendre le relais.

robot de cuisine julia

Un compagnon pour vous aider à bien manger

En plus des fonctions habituelles d’un robot cuiseur, Julia donne accès à une base de données nutritionnelle et à des listes de courses préétablies. Ainsi, il prend en compte non seulement de la cuisine, mais aussi de tout ce qui tourne autour, pour un accompagnement complet.

Toutefois, il faudra attendre pour pouvoir se l’offrir. En effet, il ne sortira qu’en automne aux États-Unis et aucune date française n’est encore disponible. Son prix ? En dessous de 1000 dollars selon son fabricant, CookingPal.

  • MAYTRONICS DOLPHIN Dolphin e20 - robot pour le nettoyage pour votre piscine - MAYTRONICS
    Jardin piscine Piscine Nettoyage de piscine Robot piscine MAYTRONICS DOLPHIN, Robot de Piscine électrique Maytronics Dolphin E20 - Nettoyage du Fond et parois des piscines Le robot de piscine Maytronics DOLPHIN E20 nettoie le fond et les parois des piscines jusqu'à 10m de long Compatible tout type de
    699,00 €
  • H.KOENIG Robot cuiseur bébé H.KOENIG BB80 Babyboo
    Cuiseur-vapeur mixeur pour Bébé - Bol gradué en verre - 10 fonctions automatiques programmées - Capacité 950mL - Lames en acier inoxydable - Le BB80 Babyboo de H.KOENIG est une cuisseur- vapeur mixeur pour bébé. Le BB80 conserve les bienfaits nutritionnels des aliments pour faire découvrir à votre enfant
    82,00 €
Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2020/01/05/the-julia-smart-cooking-system-even-washes-itself-up/ - Crédit : Photos : CookingPal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.