Accueil / Insolite / La NASA hackée à cause d’un Raspberry Pi

La NASA hackée à cause d’un Raspberry Pi

Raspberry pi hack nasa

Un Raspberry Pi est la cause d’un acte de piratage qui a ciblé la NASA pendant près de 10 mois. Ce tout petit ordinateur, vendu à peine 35 euros, a permis au hacker de recueillir 500 mégabytes de données. Des secrets sur les missions sur Mars ont fuité.

Pendant plusieurs mois, un hacker a eu accès à toute une partie du réseau de la NASA, et plus particulièrement celui du Jet Propulsion Laboratory (JPL). Comment ? En prenant le contrôle à distance d’un Raspberry Pi qu’un employé un peu tête en l’air avait laissé branché. La découverte de la faille tardive a permis au pirate de récupérer 500 mégabytes de données de la compagnie spatiale. 

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur coûtant à peine 35 euros et contenant juste le minimum pour fonctionner. Une carte mère, une carte vidéo, une carte réseau, la connexion au Wi-Fi et au Bluetooth, et voilà ! C’est à la base un outil éducatif  pour apprendre et tester des langages de programmation comme le Scratch ou le Python. Et en fonction des mains dans lesquelles il se trouve, il peut devenir un engin très puissant. Les adeptes de cet appareil s’amuse à dire que la seule limite du Raspberry Pi est l’imagination. 

Un Raspberry Pi a eu raison d’un des meilleurs systèmes de sécurité

Ce qui n’est pas si loin de la vérité, comme peuvent en témoigner les employés de la NASA. Sauf que dans ce cas, le Raspberry Pi n’est pas l’instigateur, mais bien la victime du coup. Branché sur le réseau du JPL, sans en avoir au préalable informé les autorités de l’entreprise américaine, le hacker a pu y accéder de l’extérieur. En utilisant un compte utilisateur externe, il est parvenu à s’infiltrer et à y rester non détecté pendant 10 mois. On sait ainsi qu’il a fouillé les fichiers relatifs aux missions sur Mars, entre autres. 

Cet épisode souligne une fragilité du réseau de la NASA, une des organisations censées être les mieux gardées du monde. Comment une petite pièce d’électronique comme le Raspberry Pi peut complètement renverser la sécurité de cet organisme. Les personnes en charge risquent probablement de se faire taper sur les doigts. Ils vont bien entendu devoir revoir leur copie. Le Raspberry Pi ne devrait pas être inquiété outre mesure et a encore de beaux jours devant lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *