Accueil / Maison connectée / Sécurité connectée / Ransomware, retour de bâton pour Apple

Ransomware, retour de bâton pour Apple

Pour la première fois, des appareils Apple ont été visés et avec succès par un virus de type Ransomware. Cet évènement fait tâche, puisqu’il survient alors que le FBIOS Gate défraye encore les chroniques outre-atlantique et que les hauts dirigeants d’Apple refusent de revoir leur cybersécurité…

Ransomware securite 2

Vous vous souvenez sans doute du FBIOS Gate qui a divisé les USA pendant plusieurs semaines ? Apple a refusé de déverrouiller l’iPhone d’un terroriste à la demande du FBI, les camps se sont formés et la question de la cybersécurité a été encore une fois remise sur le tapis. A cette occasion, un haut dirigeant d’Apple s’est exprimé sur la gestion de la sécurité chez la marque à la pomme. S’ils semblent donc pratiquer une politique de l’autruche face aux cyberattaques… C’est plutôt ironique, lorsque l’on sait qu’un virus était en train d’infecter les appareils Apple au même moment.

Apple refuse d’entrer dans une boucle sans fin

Ransomware securite 3

Il est vrai que la gestion de la sécurité sur les appareils électroniques est très simple à résumer : les ingénieurs mettent aux point des barrières de sécurité, les hackeurs trouvent les failles, les ingénieurs mettent au point de nouvelles barrières de sécurité, les hackeurs trouvent les failles, … Et ainsi de suite, jusqu’à la mort d’internet, qui n’est pas prête d’arriver. C’est contre cette boucle sans fin que s’est exprimé, Craig Fhederhigi, le vice président senior de l’ingénierie logicielle Apple, dans les pages du Washington Post cette semaine, il a déclaré que les ingénieurs n’avaient pas à revenir en arrière, peu importe les enjeux.

Pourtant en choisissant d’ignorer les attaques continuelles des hackers, Apple se met à faire l’autruche et cela revient à laisser ses utilisateurs à la merci des hackers. Car soyons clair, ce n’est pas eux qui vont laisser tomber les premiers… Cette assurance clairement affichée de la part des dirigeants d’Apple, n’est pas passé inaperçue surtout pour certains hackers, qui l’ont fait savoir immédiatement.

Ransomware prend en otage Apple

Ransomeware sécurité 1

En effet, seulement quelques jours après les déclarations de Craig Fhederhigi, des hackeurs ont réussi à pirater des appareils Apple avec un virus de type Ransomware. Ce virus détourne les ordinateurs et verrouille les fichiers. La victime doit ensuite s’acquitter de la rançon, celle-ci s’élève à un Bitcoin, une monnaie virtuelle. Cela peut sembler peu, mais le Bitcoin, surtout présente sur ce qu’on appelle le Dark Net (une interface complètement illégale évoluant en parallèle d’internet), a la particularité d’être très fluctuante. Ainsi, actuellement un Bitcoin se paie au environ de 362 euros. La rançon est plutôt salée à l’arrivée.

L’enchaînement des évènement est assez ironique en ce qui concerne la marque à la pomme, serait-ce que l’on appelle le karma ? En tout cas, ce hackage des produits Apple devrait faire réfléchir ses dirigeants et peut-être les faire entrer à nouveau dans la course sans fin de la cybersécurité. Il n’est pas inutile de rappeler que cette question est essentielle alors que les objets connectés envahissent de plus en plus notre quotidien à tous, surtout dans des domaines sensibles comme la santé, l’identité numérique et le e-commerce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *