Accueil / Loisir / Drones / Le Power Glove de Nintendo contrôle… un drone

Le Power Glove de Nintendo contrôle… un drone

power glove

Le Power Glove de Nintendo a retrouvé une utilité ! Le gant manette de la console NES de l’entreprise japonaise retrouve une seconde jeunesse grâce à un jeune ingénieur en contrôlant un drone.

L’ingénieur Nolan Moore a utilisé le périphérique de Nintendo comme la base de son projet : un contrôleur pour le drone quadcopter AR de Parrot, basé sur la gestuelle. Ce gant de contrôle lui permet de guider l’engin volant grâce à des petits mouvements de main.

drone power glove

La télécommande gantée de Moore a été construite en utilisant un authentique Power Glove de la compagnie nippone. Cependant, peu des éléments de base ont été gardés, l’appareil datant de 1989, la technologie a évidemment évolué depuis la sortie de l’accessoire.

Les composants internes du gant de Nintendo ont ainsi été extraits, et remplacés par un nouveau dispositif. Ajouté à cela des transmetteurs WiFi et des capteurs au bout des doigts et vous obtiendrez un “wearable” nouvelle génération !

Avec le Power Glove, les drones obéissent au doigt et à l’œil

Nolan Moore a choisi la Maker Faire de la Bay Area de San Francisco pour faire la démonstration de sa création. La Maker Faire est un événement incontournable pour tous les aficionados de nouvelles technologies : à la fois une fête de la science, une foire populaire et une référence de l’innovation dans le monde. C’est également l’occasion pour les inventeurs de présenter leurs produits et de se faire connaître.

power glove drone

Et il est certain que Moore a attiré l’attention : non seulement il a fait une démonstration de son Power Glove en contrôlant le drone AR Parrot, mais l’ingénieur a également préparé une vraie “cage” en grillage au lieu d’un stand, afin que son appareil volant ne s’enfuie pas, mais aussi pour que les regards se tournent de son côté.

L’utilisation du Power Glove est relativement simple, et le drone répond différemment en fonction des mouvements que faisait Moore avec sa main gantée. Maintenir sa main à plat (paume tournée vers le sol) le fera planer, incliner le poing dans n’importe quelle direction le fera tanguer et tourner sur lui même et pointer le doigt vers le ciel ou vers le sol le fera changer d’altitude.

On peut penser que le schéma de contrôle reste assez sommaire, néanmoins la démo proposée prouve que le drone répond assez bien aux commandes.

Vous pouvez en savoir plus sur les méthodes de Moore sur son blog de projets, où il explique les composants électroniques qu’il a choisis et détaille la construction du gant en question.

Les drones sont manifestement une des nouvelles technologies qui attirent le plus le grand public, et ils se posent évidemment comme des acteurs incontournables de notre futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *