Accueil / Santé connectée / Top des objets connectés qui peuvent sauver la vie des personnes âgées

Top des objets connectés qui peuvent sauver la vie des personnes âgées

top objets connectées personnes agées

Selon une enquête OpinionWay/Audika, plus de 25% des plus de 50 ans utilisent au moins un objet connecté. Elle révèle aussi que 86 % d’entre eux connaissent au moins un objet connecté dans leur entourage. Fini le mythe qui dit que la technologie est incompatible avec les personnes âgées.

Plus les humains avancent en âge, plus ils devient compliqué de continuer à faire des actions du quotidien. Mais des entreprises ont décidé de créer des outils pour faciliter la vie des personnes âgées dans le domaine de la santé connectée. Les objets présentés dans ce Top peuvent être utilisés par des particuliers, tout comme des maisons de retraite ou des aides-soignantes.

Ces objets peuvent être contrôlés à distance par la famille par exemple, ou reliés à un système de téléassistance. En cas de problème les urgences pourront intervenir rapidement afin de réduire le risque de complication.

Linkoo Seniors : La montre connectée qui prend soit des personnes âgées

La start-up française Linkoo produit des objets pour toute la famille. Elle avait créé une montre aussi connectée pour les enfants. La version Seniors est directement orientée vers les personnes âgées. Son utilisation est simple avec un écran tactile et deux boutons sur le côté. La montre détecte les chutes et envoie un SOS aux proches avec la localisation exacte. Les fonctionnalités ne s’arrêtent pas là, avec la possibilité de passer des appels facilement. Un capteur cardiaque permet aussi de suivre en temps réel le rythme de la personne et envoyer une alerte en cas de battements trop élevés ou trop lents.

Une plateforme Web de santé connectée est disponible pour suivre en direct la montre connectée. Une application pour Android et iOS est aussi dédiée pour accéder à toutes les informations depuis son smartphone. Pour plus d’infos, voici un article détaillé.

Prix : 170 €

Compatibilité : Android et iOS

 

Do-Pill : Le pilulier connecté qui simplifie la vie

Le pilulier connecté permet de libérer le patient de la corvée de préparation de son traitement. Cela supprime aussi les risques d’erreurs et les problèmes d’hygiènes. Le pharmacien prépare le pilulier et le scelle une fois terminé. Chaque année ce sont plus de 12 000 décès pour cause de non-observance des traitements. Le coût est estimé à 9 milliards d’euros, qui pourraient être économisés en soins pour pallier à la mauvaise prise de médicaments. La santé connectée permettrait ainsi faire économiser de l’argent à l’Etat.

Le pilulier est très simple à utiliser par les personnes âgées. Il émet un signal sonore et illumine la case correspondant au jour à prendre. Le pilulier peut contenir plus de quatre prises par jours. Il a une autonomie de 7 jours et se recharge sur secteur lors de la remise du matériel au pharmacien.

Il est compliqué de faire une erreur avec ce système. Si le patient venait à se tromper, le pilulier lui ferait remarqué avec une alerte sonore en plus d’envoyer une notification au médecin traitant. Le dispositif n’est pas encore disponible dans toutes les pharmacies. Il faut se renseigner auprès de son médecin et pharmacien qui saura s’il possède le pilulier ou l’obtiendront à l’avenir.

SeniorAdom : La télésurveillance sans bracelet ou collier

Le système est composé de détecteurs de mouvement relié au boîtier de télésurveillance. Plus besoin d’être encombrés d’un bracelet sans fonction pour se déplacer chez soi. Les capteurs analysent les habitudes des personnes âgées. Le système peut savoir si la personne est juste couchée ou si elle s’est évanouie ou tomber sur le sol, le tout sans rentrer dans la vie privée. Le Pack santé connectée ne contient pas de caméras ou d’appareils photo qui pourraient être intrusifs.

senioradom la télésurveillance pour les personnes agées

Le coffret est composé de quatre détecteurs de mouvements et d’un détecteur de porte. En plus le boîtier central qui connecte le tout possède 1 haut-parleur et micro pour appeler 2 personnes de son choix facilement en appuyant sur un bouton. Une carte SIM est aussi incluse dans l’abonnement, en plus d’une batterie de secours qui peut tenir jusqu’à 24 heures en cas de coupure d’électricité.

Prix : 34,90€ par mois

Auxivia : Les verres deviennent aussi connectés

Ce sont encore une fois des Français qui ont créé un verre connecté pour mesurer la consommation hydrique d’une personne. Il permet de contrôler si la personne âgée par exemple a bien bu son verre d’eau. Il va jusqu’à détecter s’il a été bu ou simplement renversé. Les capteurs se trouvent sur la base et se rechargent sur des stations d’accueil qui se relient entre elles. Tout est fait pour simplifier le travail des aides-soignants dans les hôpitaux ou maisons de retraite. Chaque verre n’est pas lié à un résident, mais est libre d’accès à tous. Un bracelet permet de savoir qui boit dans quel verre pour suivre de façon automatisée la consommation des personnes.

Les résultats sont envoyés dans un logiciel qui traite les données pour suivre chaque résident. Des besoins spécifiques peuvent être attribués à chaque personne. Le produit est directement vendu aux maisons de retraites et établissements spécialisés. Les débuts de commercialisation à grande échelle devraient débuter mi-2018. La start-up a aussi remporté deux appels d’offres en 2017 dans des centres hospitaliers dans le domaine de la santé connectée.

Prix : non communiqué

Smart Pantoufle : La pantoufle connectée des personnes âgées

La smart pantoufle intègre tous les capteurs que l’on pourrait trouver dans une montre ou ceinture connectée. L’avantage est que la semelle enfermant le système ne se voit pas. Cela est important pour certaines personnes âgées qui ne souhaitent pas subir le regard des autres sur leur âge.

Cette pantoufle permet de détecter une chute et d’alerter en temps réel les proches de la personne. L’invention est développée par un ancien étudiant de l’Insa. Le projet initial consistait à construire une pantoufle complète, avant de se rendre compte que tout le monde avec des chaussons différents pour la maison. Une semelle est aussi plus facile à produire et moins onéreuse.

La smart pantoufle devrait voir le jour courant cet été et devrait être commercialisée vers l’automne 2018. Les premiers à pouvoir en profiter seront les maisons de retraite puis à l’avenir les particuliers. Son prix devrait se situer aux environs de 200 euros pour la version achetable ou 50 euros par an pour l’abonnement.

Prix : 200€ / 50€ par an / 20€ par mois

Hip’Air : protéger les hanches des personnes âgées avec un airbag

La PME française d’airbag, Helite fabrique en général des systèmes pour l’équitation et la moto. Elle s’attaque aujourd’hui à la santé des personnes âgées. Dans le viseur de la société, les fractures du col du fémur. Rien qu’en France, cela représente 65 000 fractures par an dont 50 % des personnes atteintes ne retrouveront jamais leur mobilité antérieure. Mais l’impact est aussi financier, les frais médicaux sont estimés à 9 milliards d’euros chaque année.

Des airbags pour hanche existent déjà, mais leurs rapidités ne sont souvent pas au rendez-vous. Mais surtout l’amorti est moindre que la solution d’Helite. L’innovation Hip’Air a été présenté au CES de Las Vegas 2018. La PME qui se lance dans la santé connectée promet d’amortir 9 fois plus une chute que les protecteurs classiques, soit environ 90%. L’airbag sera réutilisable avec une recharge et se déclenche entièrement en moins d’une seconde. Il détecte la chute en 200 millisecondes pour une sécurité optimale. Le produit devrait être commercialisé courant 2018 au prix de 600 €.

Prix : 600 €

SmartCane : La cane qui redonne confiance

Créée par la start-up française Nov’in, la cane connectée permet de prévenir en cas de chute. Les secours peuvent être appelés grâce à son système GSM. Selon Vincent Gauchard le cofondateur de Nov’in : « L’objectif est d’éviter les pertes de confiance qui surviennent après ces incidents. »

smartcane, la canne pour les personnes agées

La SmartCane peut faire la différence entre la chute de la personne et simplement la cane qui tombe. Grâce à des capteurs sensoriels sur la poignée, elle détecte si une main la tient et s’allume dans ce cas. Elle permet de détecter une situation anormale et d’envoyer un message aux proches de la personne âgée.

La cane a été conçue avec le dernier constructeur de cane en France, Fayet. Cela assure de connaître les véritables besoins d’une personne âgée. La maniabilité est elle aussi optimisée pour convenir à un maximum de gens. L’innovation a été présenté au CES de Las Vegas 2017 dans la catégorie santé connectée.

Prix : non communiqué

1 commentaire

  1. A 50 ans, est-on vraiment une personne âgée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *