Accueil / Maison connectée / Sécurité connectée / Objets connectés = danger ?

Objets connectés = danger ?

S’il ne fait aucun doute que l’année 2014 sera dédiée au “tout connecté”, ceci ne se fera pas sans risques. En effet si les prouesses technologiques de ces dernières années sont à souligner, il faut néanmoins faire un retour sur les risques encourus.

Circulation de données confidentielles

Internet est aujourd’hui un outil démocratisé, tout comme se démocratisent les nouveaux objets connectés. En effet,

Un peu plus de 64 % des ménages déclarent avoir un accès à Internet à leur domicile en 2010 contre 56 % en 2008 et seulement 12 % en 2000.Insee
Autrement dit deux ménages sur trois disposent aujourd’hui d’une connexion internet.
Et si l’ordinateur était jusqu’alors le support principal, aujourd’hui la connexion se fait via de nombreux autres objets. Smartphone, tablette, etc…
Pourtant, comme cela a été rapporté au CES en 2014, tout objet connecté est potentiellement “piratable”. Et là est le point noir des objets connectés.
Contenant de plus en plus de données personnelles des utilisateurs, des plus cruciales aux plus banales, l’objet connecté peut à la fois apporter une aide au quotidien mais aussi une source de stress supplémentaire. (cf objets connectes danger)

Sources de risques

Plusieurs points négatifs viennent entraver la montée en flèche de l’utilisation des objets connectés.
Tout d’abord ceux-ci pourraient augmenter le stress d’un utilisateur, en “polluant” votre environnement sonore. Des “bip” incessants qui vous préviendraient de toute activité. Mais la source de stress la plus probable serait plus celui du smartphone volé ou piraté.
Sachant qu’a l’heure actuelle les mots de passe les plus utilisés sont d’une simplicité déconcertante, (les mot de passe les plus utilisés étant motdepasse, password, 0000, ou encore votre date de naissance) les personnes mal intentionnées n’auront aucun mal à s’introduire dans votre vie, virtuelle d’abord et réelle ensuite.

Se pose aussi la questions de la confidentialité des données. en effet, les nouveaux objets connectés sont de plus en plus dotés de capteurs en tout genre et aussi de caméra pouvant enregistrer toute activité. Se pose alors la questions des droits des personnes, droit à l’image, à la vie privée…
Rappelons nous le scandale autour de Google Earth, ou l’on pouvait voir le cadavre d’un jeune garçon sur une image satellite du géant américain.
De nombreuses questions vont se poser avec l’avènement du tout connecté. Il est fort probable (et même souhaitable !) que de nouvelles lois voient le jour sous l’impulsion de ces nouvelles technologies.

En bref
Renseignez vous donc bien sur la législation en vigueur et surtout faites preuve de prudence lors du choix de vos mots de passe et de paramètres de confidentialité. Car si les objets connectés peuvent vous aider au quotidien, ils peuvent tout autant vous nuire. A bon entendeur.