Accueil / Loisir / Nature / Les objets connectés luttent contre le déclin des abeilles

Les objets connectés luttent contre le déclin des abeilles

Déclin des abeilles im1

Le déclin des abeilles est un problème mondial et très préoccupant. C’est grâce à une jeune start-up irlandaise que cette idée a pu voir le jour, celle d’utiliser la technologie des objets connectés pour venir en aide aux colonies d’abeilles qui sont malheureusement en mauvaise posture… 

Déclin des abeilles im2
C’est toute la population mondiale qui est touchée par ce problème.

L’Irlande fait partie des pays les plus engagés pour la sauvegarde des ruches et des insectes pollinisateurs, car il ne faut pas oublier que sans elles, nous n’aurions pas de fleurs, de fruits et ni même de plantes ! Si ces merveilles de la nature venaient à disparaître nous n’aurions plus que quatre ans à vivre sur notre planète… Malheureusement, le déclin des colonies d’abeilles s’est généralisé dans le monde entier sans que l’on trouve de réelle solution pour l’enrayer. La start-up Blazer, composée de seulement trois personnes basée dans le Centre de Recherche et d’Innovation au Trinity College de Dublin pourraient tenir la solution.

Des acariens seraient la cause du déclin des abeilles

Les abeilles doivent non seulement faire face à de plus en plus de pesticides utilisés dans l’agriculture intensive, mais surtout à un ennemi pas plus gros que 1 ou 2 mm, mais coriace. Il s’agit d’un acarien, le Varroa Destructor. Celui-ci, s’introduit à l’intérieur des ruches et pond des œufs sur les abeilles ; en grandissant, les larves de l’acarien se nourrissent de son hôte, qui n’est autre que la pauvre abeille elle-même et fini par la tuer inévitablement. Ces assassinats au sein même des ruches entraînent un déséquilibre dans la population de la ruche et l’effondrement des colonies.

Déclin des abeilles im3
L’acarien Varroa Destructor serait responsable du déclin des abeilles.

Les scientifiques ont tentés d’enrayer le problème du déclin de la population mondiale des insectes pollinisateurs grâce à la technologie d’identification par les fréquences radios. En étudiant leur comportement, leur durée de vie et le nombre d’abeilles pollinisatrices présentes dans le monde, les scientifiques espéraient mettre le doigt sur la raison de ce déclin… Malheureusement, il ont fait plus de mal que de bien, puisqu’il s’est avéré que les fréquences radios devenaient néfastes pour les colonies d’abeilles sur le long terme.

Protéger les abeilles grâce aux objets connectés

Ainsi, Blazer, jeune start-up, a fait de ce problème sa priorité et ils ont peut-être trouvé la solution tant attendue par tous les apiculteurs du monde entier ! Ils souhaitent installer dans les ruches des petits capteurs qui surveillent la santé des abeilles. A partir de ces données et sur le long terme, on peut suivre en direct la santé d’une ruche et anticiper une invasion massive d’acariens ou de parasites. Cette solution connectée présente deux avantages : non seulement, elle va permettre d’anticiper les maladies et problèmes que pourraient connaître une ruche, mais surtout d’étudier à grande échelle et sur une longue durée, l’état de santé des abeilles du monde.

Déclin des abeilles im4
Les abeilles sont à la base de la pollinisation d’un très grand nombre de végétaux.

Forte de ce premier succès, la start-up irlandaise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin… Elle est actuellement en train de mettre au point un procédé mécanique (et non chimique, ce qui sans danger pour les abeilles) de prévention pour empêcher les acariens et autres parasites néfastes d’entrer dans les ruches et de décimer les populations de ces pollinisatrices…

Ce n’est pas la première fois, que la technologie des objets connectés se met au service de la nature et de l’écologie, comme le montre cette sélection des meilleurs objets connectés bons pour la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *