Accueil / Internet des Objets / Le développement des objets connectés : les chiffres

Le développement des objets connectés : les chiffres

InternetofThings Chiffres objets connectés

Dans les années 90’s il y a eu la révolution d’Internet. Avec les années 2010, voici celle des objets connectés. Ce sont des objets du quotidien. Frigo, balance, montres ou encore chaussettes que les développeurs décident de connecter à votre smartphone. L’idée paraît farfelue au premier abord. Puis, on les découvre. On ne pense alors plus qu’à les acquérir car leur premier atout est de nous faciliter la vie. Alors que chaque jour de nouveaux objets connectés, toujours plus surprenants sont annoncés, quelles sont les tendances ? Quelles sont les attentes ? Au point d’émergence d’un phénomène découvrons quelques chiffres révélateurs pour y voir plus clair .

Combien sont-ils ? On fait le point sur les chiffres

Les objets connectés se développent très vite sans que tout le monde n’ait pris conscience du mouvement. La concurrence accélère le phénomène. Dès qu’un produit marche toutes les sociétés se précipitent pour sortir leur version de celui ci . Mais concrètement combien existe-t-il aujourd’hui d’objets connectés et quelle évolution est prévue ? Quels sont les chiffres ?

L’Idate ( Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe ) estime qu’il y aurait à l’heure actuelle 15 milliards d’objet connectés à internet contre 4 milliards seulement en 2010 ce qui confirme la vitesse de ce phénomène. Et ces derniers ne comptent pas s’arrêter la puisque d’après une étude menée par Gartner et l’Idate en 2020 on peut estimer que le nombre d’objets connectés en circulation à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards. En clair chaque personne détiendra environ 6 objets connectés. 6 milliards. C’est le chiffre impressionnant qu’évoque le cabinet Gartner pour les objets connectés qui seraient mis en circulation à partir de 2018.

Les objets connectés ont-ils une grande notoriété ?

Bien que le phénomène séduise en premier lieu la communauté geek adepte des nouvelles technologie, est-ce que monsieur et madame tout le monde sont au courant que des lunettes connectées sont disponibles sur le marché ?

Les chiffres sont en véritable augmentation depuis plusieurs années grâce à l’arrivée progressive des objets connectés dans nos foyers. De plus en plus polyvalents, ils ont su sortir d’un public essentiellement geek pour toucher un public plus large comme le prouve l’étude publiée par l’IAB en juillet 2016. Si tout le monde ne les connaît pas encore, 69% des français interrogés connaissent les objets connectés et savent les utiliser. Pour 53% d’entre eux, ces équipements représentent le futur, dans des domaines comme la sécurité, la santé et la domotique. 47% mettent l’accent sur l’aspect pratique et utile alors que pour 29%, il s’agit d’un simple phénomène de mode.

Les plus populaires en chiffres

InternetofThings Chiffres objets connectés

Si les objets connectés s’immiscent dans nos foyers et nos modes de vies lesquels sont les plus appréciés ? Selon l’étude de l’IAB, 23% des français en possèdent un et 12% plusieurs.

Le smartphone entre en première position puisque environ 1,5 milliards se sont vendus dans le monde en 2016. Un chiffre qui devrait sans aucun doute continuer à augmenter l’an prochain.. Ce mobile aux fonctionnalités très développées séduit des plus jeunes aux plus âgés. Mais les montres connectées, qui sont en réalité des smartphones au poignets semblent elles en perte de vitesse. Pour un secteur qui était considéré par beaucoup d’acteurs du marché comme le futur, la chute est rude. Le marché est dominé par Apple, suivi de Garmin puis Samsung en 2016. Mais, sur le troisième trimestre de l’année 2016 par exemple, les ventes ont baissé de 50% par rapport à la même période en 2015.

La lumière pourrait venir du sport au final pour les montres connectées comme le montre le succès de Garmin. En effet, l’engouement des objets connectés dans le domaine sportif est lui aussi manifeste lorsque l’on voit la quantité de produits développés : chaussettes, bouteille d’eau, bracelets, montres etc… Il semble y avoir des wearables pour tous les types de sportifs et pour presque tous les sportifs. Même si elles proposent aussi des produits “génériques”, les entreprises ont bien compris que les objets connectés dans le domaine du sport devaient aussi fonctionner sur un système de niches. Selon une étude réalisée par les Echos, le marché du sport connecté au niveau mondial devrait atteindre le chiffre de 18 milliards de dollars à l’horizon 2018.

La santé, un marché très important

La santé représente un marché très important pour les entreprises mais offre aussi des perspectives pour les pays. Ainsi, en France, un rapport parlementaire préconise le remboursement de certains objets connectés par l’Assurance Maladie s’ils ont été prescrits par un médecin. Une suggestion qui fait écho au rapport présenté par la société DMD santé lors du festival Communication Santé de Deauville en novembre 2014. Elle y déclarait alors que 58% des personnes âgées seraient prêtes à utiliser des objets connectés liés à la santé si leur médecin le leur recommandé. Une estimation favorable à l’émergence de ces objets intelligents car si même les seniors s’y mettent le marché des consommateurs serait alors très large.

Le domaine de la santé représente un marché presque sans limite. . Il peut s’agit de calculer le nombre de calories brûlées lors d’une promenade avec un tracker d’activité par exemple. Mais il peut aussi s’agir de vérifier la qualité de l’environnement au travail pour éviter les maladies professionnelles ou encore un bracelet anti-nausées. Le champ des possibles est ouvert. La suite n’est plus qu’une question d’inventivité. Le marché de l’e-santé devrait représenter 400 milliards de dollars à l’horizon 2022. Et ce alors qu’il ne représentait que 46 milliards en 2015 ! La hausse de la moyenne d’âge de la population mondiale à cause d’une plus longue espérance de vie. La prévalence plus élevée de maladies comme le diabète et l’obésité La demande croissante de solutions de surveillance de santé et de remise en forme. Autant de facteurs cruciaux pour le développement de ce marché.

Un business à part entière

Comme tout marché celui des objets connectés a pour but premier de vendre. Le pari semble aujourd’hui gagné pour la plupart des entreprises qui se sont lancées dans l’aventure. En France, ce marché devrait ainsi représenter un marché de 8 milliards d’euros en 2017. Et les chiffres nous font tourner la tête. Les plus grands sur le marché n’hésitent pas à investir des millions pour obtenir une part sur le marché connecté. Google a racheté Nest labs une start up créatrice d’un thermostat connecté pour 2,3 milliards de $. La société Intel rachète quant à elle Basis ( spécialiste dans les objets connectés ) 100 millions de dollars. La start-up française Withings (spécialiste de la santé connectée) a été achetée pour 170 millions d’euros par Nokia.

Il est facile de déduire de ces chiffres l’immense bénéfice que rapporte le marché des objets connectés à ces entreprises si elles sont prêtes à débourser autant pour travailler avec les spécialistes dans le domaine. Les entrepreneurs ont donc intérêt à se mettre au goût du jour en investissant dans ce secteur d’avenir. Sur l’année 2016, les dépenses des entreprises et des particuliers en matière d’IoT ont atteint environ 737 milliard de dollars à travers le monde. D’ici 2020, il devrait atteindre 1290 milliards de dollars !

Ces chiffres sont la promesse d’un bel avenir pour les objets connectés. Pascal Cagni, ancien président d’Apple Europe déclare que “l’Internet des objets sera une révolution plus forte que celle du mobile”. Pour cela, il faudra encore vaincre les derniers écueils. Parmi les problématiques qui bloquent encore l’achat, on trouve la sécurité des données personnelles, le rapport qualité-prix ou encore obsolescence. Venir à bout de ces réticences, ne pourra que faire accélérer le développement du marché des objets connectés. L’avenir semble radieux.