Auriez-vous pensé il y a cinq ou dix ans, que nos quotidiens seraient autant transformés avec la démocratisation des objets connectés ? Que ce soit dans le domaine professionnel, l’amusement, l’automobile… Découvrez comment les objets connectés vont changer nos vies !

1 – Sport + objets connectés = quantified self

Sport

Ce terme est aujourd’hui bien ancré dans le jargon sportif. Pour les novices, quantified self, qu’est-ce que c’est ? Ne vous êtes vous jamais demandé combien de pas vous avez fait pendant votre footing ou votre séance quotidienne de marche ? Les calories que vous avez brûlées, à quels moments votre coeur est parti dans un solo endiablé ? Toutes ces interrogations ont trouvé leur réponse avec le quantified self.

Pour collecter toutes ces données, les sportifs n’ont que l’embarras du choix : bracelets reliés à des applications, de petits capteurs à clipser à son T-shirt ou à son short, des écouteurs connectés, comme Jabra Sport Pulse, etc. Pebble, propose même une smartwatch capable de quantifier votre activité, qu’il s’agisse de la course, le vélo ou la natation, avec la possibilité de suivre vos résultats et voir vos progrès au quotidien.

2 – La santé aussi se quantifie

santé connectée

Le sport n’est pas le seul domaine où il est possible de recueillir des informations clés. Si les non-sportifs ont pu trouver le quantified self inutile, sachez que la santé aussi se quantifie et se connecte. La mise à jour de son dossier médical n’est plus uniquement réservée à votre prochaine visite chez le toubib. De nombreux wearables ont été pensés pour servir la médecine et la santé.

Google, par exemple, se lance dans la conception d’un tracker médical. Ce projet, a pour but de se focaliser uniquement sur la santé, avec un appareil capable de surveiller le rythme cardiaque de son porteur, le niveau d’exposition à la lumière, du bruit et la température de la peau. Les informations pourraient permettre une meilleure transmission des données en temps réel aux médecins, qui pourraient donc suivre au plus près leur patient.

3 – Quand les paiements se font sans contact

bracelet paiement barclays

Régler ses achats avec sa carte de crédit avec sa carte bientôt obsolète ? Le paiement sans contact arrive. Au Royaume-Uni, la Barclays par exemple, propose à ses clients trois dispositifs pour éviter de sortir leur carte : un bracelet, un porte-clés et un sticker. Dernièrement chez nos voisins anglais, c’est Apple Pay qui débarquait sur les smartphones.

En prenant en photo sa carte de crédit, avec bien sûr l’accord de sa banque, plus besoin de sortir son ancien moyen de paiement. La technologie NFC utilisée permet de régler ses achats avec l’empreinte digitale. En cas de vol, aucun problème, il est possible d’effacer toutes ses données depuis le Cloud. Quelques améliorations doivent encore arriver, notamment au niveau des plafonds autorisés pour pouvoir régler ses achats avec cette technologie. Certains terminaux de paiement ne peuvent pour l’instant pas autoriser une transaction si celle-ci est supérieure à 20£.

4 – Les villes deviennent plus intelligentes

limites villes intelligentes

De plus en plus d’appareils connectés sont créés au service des villes à travers le monde afin d’en augmenter la sécurité et l’efficacité. On trouve par exemple un compteur intelligent capable d’aider les services publics à identifier instantanément une panne de courant, sans avoir à attendre que les habitants signalent le problème. Plusieurs villes ont aussi adopté des objets connectés capables de répondre leurs propres problèmes.

LED Copenhague vélo

À Los Angeles, par exemple, des capteurs ont été intégrés dans les rues de manière à suivre la congestion des routes et se synchroniser avec les feux de circulation afin de réduire l’encombrement de celles-ci. À New York, des capteurs sont également utilisés pour surveiller la santé des ponts, à la fois énormes et anciens, et repérer d’éventuelles fissures ou des câbles endommagés. Pendant ce temps du côté de Copenhague, on équipe les pistes cyclables de LEDs guidant les cyclistes pour leur éviter de rencontrer un feu rouge. Pour les conducteurs, la nuit des lampadaires LED s’allument à l’approche d’un autre véhicule.

5 – Voitures connectées et (bientôt) autonomes

voiture autonome uk

Bon, qu’on se le dise, la voiture autonome ce n’est pas pour tout de suite. Et même si les Anglais se sont dotés d’un guide de bonne conduite des voitures autonomes, il reste encore de nombreuses questions à régler avant de pouvoir laisser son véhicule faire tout le travail. Mais les constructeurs planchent dessus, et une fausse ville de 13 hectares, Mcity, a d’ailleurs été créée pour permettre de tester les autos grâce à des simulations sans danger pour autrui. Des graffitis sur les panneaux, des lignes de signalisation à moitié effacées, des robots surgissant de nulle part… Ça bosse dur pour concevoir les premières voitures sans chauffeur. En attendant, les véhicules s’équipent de mieux en mieux.

Norauto a mis en place un boîtier connecté capable d’envoyer une notification au conducteur à l’approche de leur prochaine révision. Un spot de radio créé par Toyota, tape la discute à Siri pour lui prier de passer en mode avion afin que le conducteur ne soit pas tenté de zieuter son téléphone. Le cartographe Here, compte bien rendre les voitures capables de mettre à jour les cartes routières seules grâce à des capteurs envoyant des informations sur un cloud…

6 – Plus rien n’échappe aux maisons connectées

maison connectée smart home

Qu’il s’agisse de surveiller la température, la qualité de l’air, sa consommation d’énergie ou tout simplement de garder un oeil sur elle, la maison n’échappe pas non plus à l’invasion des objets connectés. Il y a quelques semaines, Nest présentait sa gamme de produits domotiques Nest learning thermostat, Nest protect deuxième génération, et enfin Nest Cam. Depuis son smartphone, il est possible de paramétrer et contrôler les objets de son foyer même à distance. En entrant ses préférences dans le thermostat, celui-ci se charge de gérer la température et peut également passer seul en mode absent et couper le chauffage lorsque les habitants partent en vacances.

Maisons

En cas de détection de monoxyde de carbone, une notification est envoyée sur le smartphone de l’utilisateur. La Nest Cam, comme beaucoup de caméras permettent de voir en temps réel ce qu’il se passe à la maison et d’être informé de qui y pénètre. Outre ces outils, d’autres objets davantage destinés à la personnalisation des lieux existent, comme des ampoules connectées dont il est possible de changer la couleur à l’envi.

7 – Parenting doing it right

bebe connecte

Être parents n’est pas simple tous les jours, en particulier lorsque le couple accueille son premier enfant. Bien heureusement, les objets connectés ne sont jamais loin lorsqu’il s’agit de simplifier le quotidien. Les papas et mamans poules peuvent maintenant toujours avoir un oeil sur bébé grâce à des caméras à placer dans la chambre, permettant de parler avec l’enfant. En ce qui concerne le drame du doudou égaré, tout ceci ne sera qu’un lointain cauchemar avec Oliba, un dispositif qui connecte le doudou avec l’environnement alentour et à votre smartphone grâce au Bluetooth Low-Energy. L’appareil envoie une notification quand la connexion de doudou est perdue.

oliba

Pour le retrouver, il suffira de faire quelques pas en arrière. L’appareil se transforme également en veilleuse, lit des histoires et chante même des chansons. Pour les grands angoissés des repas qui auraient peur de mal s’y prendre, sachez qu’une fourchette connectée existe pour permettre de manger plus lentement. Pour les enfants en bas âge, un biberon connecté a également été mis au point. Baby Girl aide les parents encore novices à bien tenir le bibou. Le cas échéant, un petit bip sonore va retentir, le même qui vous préviendra si un grumeau se coince dans la tétine.

8 – Mieux se comprendre avec ses animaux

objet connecté animal chien chat

Et que serait une maison sans un chien pour ruiner vos pantoufles ou un chat pour faire sa manucure sur les fauteuils ? Nombre d’objets ont été mis à disposition des amis des bêtes pour leur permettre déjà de mieux s’occuper de leurs animaux, mais surtout de mieux les comprendre. Comment savoir si votre chat ne souffre pas d’une infection urinaire ou d’un autre problème lié à une mauvaise hydratation ? Pour sûr ce n’est pas lui qui va débarquer un matin sur votre plumard, plongeant son regard perçant dans le vôtre, pour vous faire remarquer qu’il ne se sent pas bien et qu’il serait peut-être temps de l’emmener chez le véto.

Pura est une fontaine à eau pour chat, qui recense le nombre de fois où votre boule de poils se désaltère et la quantité qu’elle ingère. Depuis son smartphone, on visualise le profil de son chat, ses statistiques et on reçoit une notification lorsqu’il est temps de changer l’eau. Et pour communiquer avec son chat ou son chien, Anicall propose Shiraseru Am, qui étudie le comportement de notre compagnon et se charge de traduire sur le téléphone.

9 – Une autre dimension de la sexualité

Top5 sex-toy connectés

La sexualité n’a pas été oubliée dans la révolution connectée. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’être dans la même pièce que son compagnon pour faire l’amour ou s’adonner à des jeux coquins, bien que cela soit toujours plus agréable… Les couples à distance peuvent par exemple faire l’amour à l’aide de Zeus S et Hera S, un sex-toy pour homme et un pour femme qui peuvent reproduire les mouvements de chacun des deux utilisateurs en les répercutant sur l’autre. OhMiBod, lui, est plus destiné aux couples souhaitant s’émoustiller. Le sex-toy est contrôlable depuis une application smartphone gérée par monsieur, pour faire plaisir à madame.

o-SEXFIT-570-1

Ci-dessus était abordé le phénomène du quantified self en sport et dans le domaine de la santé. Le sexe aussi peut désormais être quantifiable avec la bague pour pénis SexFit, qui va récolter de nombreuses informations durant le coït, comme le nombre d’aller-retour, et les calories dépensées. L’objet va même un peu (trop) loin, étant donné qu’il propose de partager les résultats sur les réseaux sociaux… Le petit dernier des objets connectés destinés au sexe, le Twerking Butt inventé par PornHub, vibre, se contrôle depuis son smartphone et peut même être relié à son casque de réalité virtuelle.

10 – Jardiniers connectés

LILO potager connecté

 Non, jardiner n’est plus réservé à l’élite, ces fameuses “mains vertes”, qui nous filent toujours de super conseils pour faire pousser nos tomates cerises, mais qu’on se débrouille quand même pour foirer. Pour les serial killers des plantes, pots de fleurs connectés, capteurs à placer au sol, et jardins débrouillards débarquent ! Votre meilleure arme ? Votre smartphone ! Ces assistants-jardiniers se chargent de récolter toutes les données nécessaires à l’entretien des plantes, qu’il s’agisse de l’humidité du sol, la température de celui-ci ou son pH, vous saurez tout.

Des notifications sont envoyées de manière à vous expliquer en détail quoi faire pour entretenir votre potager. C’est le cas de LILO, un petit potager qui fonctionne avec des capsules à mettre dans un peu d’eau et qui se met en quatre pour assister son utilisateur tout au long de sa culture. Une petite caméra prend même des photos quotidiennes des plantes et les envoie aux équipes qui vous diront si vous pouvez ou non récolter le fruit de votre “dur labeur”… À ce niveau si vous ruinez encore vos plantations c’est que vous l’aurez fait exprès !

Source