Accueil / Insolite / Nasa : privatiser la Station Spatiale Internationale pourrait être difficile

Nasa : privatiser la Station Spatiale Internationale pourrait être difficile

Station Spatiale Internationale

Selon la NASA, le plan de Donald Trump visant à privatiser la Station Spatiale Internationale (ISS) d’ici à 2025 pourrait se révéler impossible. Le potentiel économique serait insuffisant pour l’instant.

Vous rêviez de lancer votre business sur la Station Spatiale Internationale dans les prochaines années ? Selon un auditeur du gouvernement américain et la Nasa, vous n’en serez pas capable. Aucune entreprise n’en aurait les moyens d’ici là. Un camouflet pour Donald Trump qui voulait en faire cadeau aux entreprises du  secteur privé ?

Station Spatiale Internationale projet privatisation de Donald Trump

Station Spatiale Internactionale : manque d’enthousiasme à l’heure actuelle

C’était un grand projet annoncé par Donald Trump il y a quelques semaines.  Bien décidé à réduire les coûts liés à la NASA et de la Station Spatiale Internationale pour les Etats-Unis, il souhaitait privatiser peu à peu la station. De son point de vue, la station qui aurait déjà coûté 100 milliards aux Etats-Unis, se révélait être un joujou trop coûteux. Un rapport de l’époque indiquait alors « La décision de mettre fin au soutien fédéral direct pour l’ISS en 2025 ne signifie pas que la plateforme elle-même sera retirée de l’orbite à ce moment-là – il est possible que l’industrie puisse continuer à faire fonctionner certains éléments ou capacités de l’ISS dans le cadre d’une future plateforme commerciale ».

Mais, cette vision aurait été beaucoup trop optimiste C’est en tout cas l’avis de Paul Martin, l’inspecteur général de la NASA. Selon lui, il n’y aurait pas assez d’opportunités économiques.

Station Spatiale Internationale Nasa Trump

Quelle alternative pour la NASA avec la Station Spatiale Internationale ?

Le principal défi pour une entreprise qui voudrait lancer un business ou de la recherche repose bien entendu sur les coûts d’opération. D’ici à 2024, ils pourraient atteindre la somme de 1,2 milliard par an.  Autant dire que le privé qui voudrait reprendre son activité devra avoir les reins solides. Or, aucun ne s’est vraiment manifesté à l’heure actuelle et l’intérêt ne semble pas débordant. Par ailleurs, il resterait encore les coûts de transportation qui sont pour la seule année 2018  de 1,7 milliard.

Selon Paul Martin, la NASA sera donc forcée de continuer à financer la Station Spatiale Internationale et toute idée de privatisation à échéance de l’année 2025 semble imposible. A plus forte raison alors que plusieurs des gros projets de la NASA ne seront pas encore terminés. Il s’agit notamment des recherches sur les dangers pour la vie dans l’espace ou le test de nouvelles technologies.

L’avis du Sénat qui recevait Paul Martin semble être le même. Les membres présents considèrent surtout que le choix de 2025 est arbitraire et répond plus à un choix politique que scientifique. Autant dire que la NASA pourrait prendre son temps pour en finir avec la Station Spatiale Internationale. Celle-ci pourrait jouer un rôle dans le déploiement de la suivante, prévue pour être en orbite autour de la Lune.

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit : https://www.theverge.com/2018/5/16/17362004/nasa-international-space-station-transition-private-space-industry-2025

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *