Accueil / Insolite / Les modérateurs de contenu finissent par croire aux théories du complot

Les modérateurs de contenu finissent par croire aux théories du complot

Modérateur Facebook théories du complot Fake News

C’est un fait assez troublant. Chez Facebook, les modérateurs sensés lutter contre les théories du complot et les Fake News finissent, eux même par y croire. Décryptage…

Facebook ne modère pas lui-même les contenus postés sur le réseau social. Il préfère sous-traiter ces tâches. Il y a peu, des employés sous-traités ont attaqué le géant américain assurant être traumatisés par les contenus qu’ils voyaient à longueur de journée. Cette fois, nous apprenons que les modérateurs censés éliminer les Fake News et les théories du complot du réseau de Mark Zuckerberg finissaient par croire en ces théories. Décryptage de ce phénomène que la psychologie explique.

Modérateur Facebook théories complot

Les modérateurs finissent par croire aux théories du complot

Les modérateurs de contenu Facebook luttant contre les théories du complot et les Fake News finissent par croire ces points de vue marginaux contre lesquels ils sont normalement censés lutter. C’est l’inquiétant constat qui ressort d’une enquête menée auprès des employés d’entreprises sous traitant le sale boulot de Facebook. Nos confrères du journal « The Verge » ont mené une enquête pour comprendre ces mécanismes psychologiques.

Tout d’abord, il n’existe pas d’étude évaluant les effets d’une exposition répétées à des théories du complot. Cependant, il existe une théorie disant que « Plus vous le voyez souvent, plus quelque chose est familier, et plus il est familier, plus il est crédible ». Des études montrent que les personnes stressées sont nettement plus vulnérables à ce genre de théories et justement, le travail des modérateurs est particulièrement stressant. Une notion de stress d’autant plus présente que ces employés savent qu’en cas d’erreur de jugement répétées, ils risquent le licenciement. Or, ils ne disposent que peu de temps pour décider de abbir un contenu ou pas. D’autre part, des études ont montré que les personnes qui sentent qu’elles ne contrôlent pas leur vie ou de ce qui lui arrive sont aussi plus ouvertes à ces croyances.

Modérateur Facebook théories du complot Fake News croyances croire

Des contenus de théories du complot rédigés de manière persuasives

Des experts ont par ailleurs démontré que beaucoup de théories du complot étaient rédigées de manière persuasive, n’hésitant souvent pas à citer de nombreuses sources jugées crédibles. Enfin, les psychologues estiment que les gens acceptent les théories du complot car elles aident à donner un sens à un monde aléatoire offrant même un sentiment de confort et de sécurité. Voir, de façon très régulière, ces théories apparaitre plusieurs fois à l’écran pourrait saper le sentiment qu’elles sont marginales et erronées.

Facebook entend réagir face à ce constat et aux erreurs de jugement que cela pourrait apporter aux modérateurs. Le réseau social entend tout d’abord mener une enquête sur la résilience de ces employés et mieux comprendre leur santé mentale. L’entreprise de Mark Zuckerberg envisage par ailleurs de développer des supports de formation pour mieux préparer les modérateurs à la possibilité de ses laisser influencer par ces théories. Des concertations entre conseillers et travailleurs devraient aussi être menées de façon régulière. Finalement, Facebook pourrait créer une base de connaissance sur les théories du complot connues que les travailleurs pourraient consulter.

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit : https://www.theverge.com/interface/2019/3/6/18252412/content-moderator-conspiracy-theories-stress-exposure

2 Commentaires

  1. C PASSQUE C VRAI. EXMPLE LE PLU VRAI : LA TERRE PLATE !! REVEYEZ-VOUS. Tou le monde vou mants. Fête vos propre recherches vou verez.

  2. Tres bon article, je le trouve tres pertinent, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *