Le MIT aide les voitures autonomes à voir la route sous la neige et dans le brouillard

système de radar GPR du MIT pour les voitures connectées

Des chercheurs du MIT ont utilisé une technique de cartographie originale afin de permettre aux voitures autonomes de repérer les routes même dans un brouillard épais.

Si les voitures autonomes ont grandement amélioré leur technologie au cours des dernières années, celle-ci reste toujours vulnérable aux intempéries. Le laboratoire de recherche en informatique et intelligence artificielle du MIT (CSAIL) a, semble-t-il, trouvé la solution en scannant ce qu’il y a en dessous de l’asphalte. Décryptage.

Le MIT utilise un radar pour aider les voitures autonomes

Les chercheurs du MIT ont cartographié ce qu’il y avait en dessous des routes à l’aide d’un radar baptisé GPR (Ground Penetrating Radar). De fait, la plupart des voitures autonomes actuelles utilisent un LIDAR et/ou une caméra pour se repérer.

Toutefois, ces deux systèmes ne sont pas infaillibles. Ainsi, les caméras sont sensibles aux variations de luminosité et n’arrivent pas à voir les panneaux de signalisation et les marquages au sol couverts de neige. De même, le LIDAR est peu précis en cas d’intempérie.

Le GPR scanne donc ce qu’il y a en dessous des routes pour analyser le type de sol, roches et racines spécifiques à un endroit. Selon le MIT, une fois rassemblées, ces données peuvent constituer une cartographie du réseau routier pour les voitures autonomes.

Les avantages de cette solution

Les scientifiques du projet mettent en avant le fait que les conditions en dessous de la route sont moins susceptibles aux changements que celles à la surface. Pas de couche de neige pour cacher le marquage au sol ou les panneaux de signalisation.

Avec la méthode du MIT, plus besoin de LIDAR ou de caméras donc pour que les voitures autonomes sachent où elles se trouvent.

Cependant, le dispositif n’est encore qu’expérimental. Jusqu’ici, il n’a servi que sur une petite portion de route rurale fermée à la circulation. De plus, la voiture utilisée roulait à faible vitesse. Enfin, le radar mesure 1,8 m. Les scientifiques espèrent encore le miniaturiser dans le futur.

En 2016, Ford avait utilisé une autre technique pour résoudre le même problème : faire rouler une voiture autonome dans la neige. Quelle technologie arrivera en premier sur le marché ?

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2020/02/24/mit-self-driving-cars-snow-fog/ - Crédit : MIT/CSAIL (photo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *