Accueil / Intelligence Artificielle / Microsoft ne veut pas que la police utilise sa technologie de reconnaissance faciale

Microsoft ne veut pas que la police utilise sa technologie de reconnaissance faciale

Microsoft et reconnaissance faciale

Craignant une atteinte aux droits de l’homme, Microsoft a refusé de vendre sa technologie de reconnaissance faciale à la police californienne.

Alors qu’Amazon vient récemment d’être épinglé pour la vente de ce type de technologie à la police, Microsoft semble avoir fait son choix. Selon son président, Bard Smith, l’entreprise vient ainsi de refuser une commande de la police californienne. La commande aurait consisté à équiper des agents, ainsi que leurs véhicules, de caméras à reconnaissance faciale. Le but était de faire un scan à chaque contrôle.

Un dilemme éthique pour Microsoft

La raison évoquée par Microsoft est le risque d’atteinte aux droits de l’homme. En effet, l’usage de cette technologie pourrait, à terme, accroître le nombre d’interpellations de femmes et de personnes issues d’une minorité. Et pour cause, les systèmes de reconnaissance faciale actuels sont biaisés. Le plus souvent, ils sont entraînés avec des photos d’hommes blancs. Ils ont donc plus de difficulté à identifier correctement des visages de femmes ou de personnes non-blanches. De son côté, la société de Bill Gates affirme travailler afin de réduire ce biais.

La police et les gouvernements

Brad Smith a fait cette déclaration dans le cadre d’une conférence sur l’intelligence artificielle à l’Université de Stanford (Californie, Etats-Unis). Il a également annoncé que le gouvernement d’un pays avait également essuyé un refus. Ce dernier voulait équiper sa capitale de caméras de surveillance. Malheureusement, le président de Microsoft a refusé de donner un nom. Néanmoins, il s’agirait d’un pays où les droits de l’homme ne sont pas tellement respectés. En tout cas, c’est l’avis de l’ONG Freedom House que la société a consultée.

Microsoft a cependant accepté qu’une prison pour utiliser sa technologie. Cet usage lui semblait assez limité pour ne poser aucun problème. Enfin, il est important de noter que le géant des logiciels milite depuis 2018 pour une meilleure réglementation sur l’utilisation de la reconnaissance faciale.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2019/04/17/microsoft-facial-recognition-california-police/ - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *