Accueil / Loisir / Drones / Microsoft souhaite contribuer à la lutte contre le paludisme

Microsoft souhaite contribuer à la lutte contre le paludisme

drone santé projet défintion

Microsoft a fait part de son nouveau projet visant à lutter contre le paludisme au moyen d’un drone spécialement conçu pour capturer les moustiques et les analyser. 

Un article traité cette semaine revenait sur les 11 changements que la technologie va apporter au domaine de la médecine, et à la santé. Nul doute que le projet de Microsoft entre dans cette catégorie. Prémonition, comme il est appelé a pour ambition de détecter des bactéries pathogènes chez les moustiques avant que celles-ci ne soient transmises à l’Homme et le contamine. Pour mener à bien cette entreprise, un drone doté de pièges robotiques devrait être créer pour traquer ces insectes, les capturer et prélever un échantillon de sang.

Parmi les points technologiques clés du projet Premonition, Microsoft met l’accent sur la future capacité du drone à attirer plusieurs espèces de moustiques grâce à son piège, et à bien entendu les différencier des autres animaux. Utiliser un appareil de ce type élargirait également les zones aujourd’hui couvertes, loin des routes là où la végétation est dense et l’accès difficile pour un Homme. Également près de structures délabrées, où les moustiques pondent leurs oeufs.

Microsoft créera les logiciels

drone santé projet premonition

Les données récoltées seront ensuite retransmises en temps réel sur une plateforme informatique dont les logiciels effectueront le séquençage du génome des agents pathogènes découverts. L’échange d’informations en temps réel est véritablement important dans le domaine de la santé, en particulier dans ce genre de situation, et deviendrait un réel atout. D’où la nécessité de fabriquer une machine aussi autonome, robuste, que rapide. Microsoft ne se chargera pas de la partie drone, mais se concentrera sur la mise au point des logiciels qui seront utilisés, “de nouveaux algorithmes doivent être développés pour chercher rapidement les virus et microbes, qui sont des aiguilles dans ces meules de foin que sont les données“, explique la société sur son site.

Le Cloud Computing sera essentiel pour stocker l’énorme masse de données et apporter la puissance de calcul nécessaire à leurs analyses. Avec autant d’informations sur les microbes et virus dans l’espace et le temps, le but serait de pouvoir cartographier leurs mouvements et leur évolution, avant qu’ils ne touchent les populations. Actuellement en phase de tests, le projet Premonition pourrait se concrétiser en 2020.

Source