Accueil / Insolite / La 1ere maison close de robot ferme pour… cause d’hygiène

La 1ere maison close de robot ferme pour… cause d’hygiène

Maison close poupées sexuelles Turin fermeture

Les maisons closes avec poupées sexuelles robot font débat. En Italie, la polémique a été gagnée par les antis. Les autorités ont décidé de fermer la maison close pour des raisons… assez légères.

De nombreux pays comme la France ou l’Italie luttent contre le proxénétisme et réglementent la prostitution. De nombreux pays, comme la France et l’Italie ont interdit les maisons closes depuis des années. L’arrivée d’une nouvelle forme de maisons closes utilisant des robots sexuels très réalistes a relancé la polémique et les débats sont parfois houleux. De telles maisons closes existent à Paris, Barcelone, Moscou et Turin. A peine neuf jours après l’ouverture de la maison close de Turin, les autorités italiennes ont décidé de fermer celle-ci. La police a utilisé des arguments assez inattendus pour décider cette fermeture.

Maison close de poupées sexuelles Turin Italie fermée

Fermeture de la maison close de robots sexuels de Turin

Ces robots sexuels sont en fait des poupées extrêmement réalistes fabriquées manuellement par des artistes professionnels. Ces poupées sexuelles robot peuvent adopter les positions désirées mais ne sont cependant pas dotés d’intelligence artificielle ni ne peuvent parler… pour le moment. Différentes maisons closes ont été ouvertes permettant aux clients de réaliser leur fantasme en toute sécurité et sans tomber sous le coup de la prostitution ni en alimentant le proxénétisme.

Maison close de poupées sexuelles robot

Ces maisons closes soulèvent cependant des polémiques houleuses. Cependant, les autorités reconnaissent qu’elles n’enfreignent aucune loi sur la prostitution ou le proxénétisme et autorisent donc l’ouverture de tels centres. Comme c’est le cas avec l’établissement qui a ouvert ses portes à Paris dans le quartier de Montparnasse. Cela a été le cas aussi à Turin en Italie. Une partie de ce pays très catholique voyait cependant d’un très mauvais œil cette maison close. Les autorités italiennes viennent de décider de fermer celle-ci neuf jours à peine après son ouverture.

Maison close de poupées sexuelles fermée pour des lois mineures

Selon nos confrères britanniques du Daily Mail, la police a perquisitionné et fait fermer la maison close de poupées sexuelles de Turin 9 jours à peine après son inauguration. La raison principale évoquée pour justifier cette fermeture est que l’entreprise n’était pas en conformité avec les lois concernant la location de logement. Les clients louaient effectivement une chambre pour une heure avec une poupée. La seconde raison évoquée par les autorités est un défaut d’hygiène. Deux infractions qui sonnent le glas de cet établissement qui connaissait un très gros succès.

Maison close de poupées sexuelles robot de Turin

Loué au prix de 80 euros l’heure, les chambres avec une poupée sexuelle de cet établissement italien étaient réservées des semaines à l’avance. L’établissement proposait 8 poupées différentes avec chacune des attributs différents. L’une de ces poupées représentait un homme… Selon les autorités italiennes, l’établissement ne devrait pas rouvrir. L’entreprise Lumi Dolls qui fabrique ces poupées et a ouvert une maison close à Barcelone, Moscou et celle de Turin vend aussi des poupées aux particuliers. Comptez toutefois entre 1.000 et 2.000 dollars pour le robot sexuel de vos rêves.

Sources & crédits Source : Daily Mail - Crédit : https://www.dailymail.co.uk/news/article-6162809/Italys-sex-doll-brothel-raided-police-CLOSED-just-nine-days-opened.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *