Accueil / Intelligence Artificielle / Des lunettes augmentées pour détecter les citoyens grâce à leur démarche

Des lunettes augmentées pour détecter les citoyens grâce à leur démarche

Lunettes pour detecter les individus grâce à leur démarche

La Chine serait en train de tester des lunettes augmentées qui peuvent identifier des suspects grâce à leur démarche. Ces lunettes dotées d’IA sont nommées “gait recognition”, soit la reconnaissance de la démarche. Elles serviraient aux forces de l’ordre afin de trouver d’éventuels suspects qui seraient difficilement reconnaissable ou de dos. Mais surtout cela leur permet de pousser encore plus loin la surveillance de leur population.

La Chine est la reine de la surveillance de sa population. En effet, c’est le pays qui compte le plus de caméras de surveillance, on en dénombre pas moins de 170 millions. L’année dernière, elle avait mis seulement 7 minutes pour trouver un journaliste de la BBC. La Chine va aujourd’hui encore plus loin et lance des lunettes augmentées qui peuvent identifier les individus grâce à leurs formes, leur gestuelle et leur démarche. Elles sont développées par la start-up chinoise Watrix IA. L’entreprise vient, par ailleurs, de réunir 14,5 millions de dollars (12,6 millions d’euros) pour développer de nouveaux systèmes. Ces lunettes, testées à Beijing et Shanghai, peuvent donc retrouver un individu, jusqu’à 50 mètres, même si son visage n’est pas sur les caméras. Un dispositif mis en place pour identifier des suspects mais qui pose la question d’un espionnage encore plus poussé des citoyens chinois.

Lunettes pour detecter les individus grâce à leur démarche

Des lunettes augmentées pour cibler les minorités ethniques

La Chine est souvent critiqué sur la scène internationale pour son utilisation appuyée de la reconnaissance faciale sur les minorités ethniques. Elle utilise beaucoup cette technologie dans la province du Xinjiang, qui compte plus de 10 millions de Ouïghours, une minorité musulmane. La région est connu pour avoir été le sujet d’arrestation et de tension au cours des dernières années. La reconnaissance faciale est utilisée ici pour cibler les musulmans, lorsqu’ils sortent de leur domicile ou de leur lieu de travail. L’empire du milieu est notamment accusé de détenir un million de Ouïghours dans des camps de ré-éducation. Les lunettes augmentées qui permettent de détecter la démarche des individus n’a pas encore été testé dans cette province mais, comme le disent nos confrères de Techcrunch, nous pouvons imaginer qu’elle le sera bientôt.

La Chine ne manque donc pas d’innovations pour essayer de contrôler sa population, elle a sorti au printemps dernier, des arroseurs pour les piétons qui traversent illégalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *