Accueil / Insolite / Les compteurs Linky perdent une bataille à Tours

Les compteurs Linky perdent une bataille à Tours

compteurs linky mis en place

Le tribunal de grande instance de Tours a demandé le retrait de 13 compteurs Linky chez des particuliers, pour des raisons médicales.

Les détracteurs des Linky enregistrent une nouvelle victoire dans la guerre qui fait rage contre Enedis et leurs compteurs intelligents. Cela se passe dans la région Centre-Val de Loire où 121 référés contre ces compteurs ont été déposés. Sur ces 121 référés, 108 ont été rejetés par le tribunal de grande instance de Tours. Mais le juge a finalement décidé de rendre un jugement favorable à 13 d’entre eux.

Un foyer s’est ainsi vu accorder que son compteur Linky soit retiré. Les douze autres qui ne l’ont pas encore, et qui n’en veulent pas, ne le verront pas arriver chez eux. Les raisons médicales et de santé qui ont été mises en avant par les plaignants ont réussi à convaincre le juge. C’est surtout le principe de précaution qui a été retenu. En cause, l’histoire d’un petit enfant de 7 ans qui habite à Tours avec sa famille. Ses parents ont fourni des certificats médicaux prouvant qu’il souffrait de troubles du sommeil et d’un état de fatigue chronique.

Les compteurs Linky, mal-aimés malgré eux

Pourtant, ces dernières années plusieurs organismes ont réalisé des études pour établir si oui ou non les compteurs Linky sont dangereux. L’agence nationale des fréquences (ANFR) a conclu que l’utilisation de ce boitier ne conduisait pas à une augmentation significative du niveau de champ électromagnétique ambiant. L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a quant à elle jugé « très faible » la probabilité que ce dispositif soit nocif. Cela serait comparable à d’autres appareils électroniques domestiques comme des écrans, des plaques à inductions ou des chargeurs.

En plus d’éventuels problèmes de santé, les compteurs Linky inquiètent par rapport au respect de la vie privée. L’appareil relève toutes les 30 minutes les données précises de consommation d’électricité des foyers. Enedis peut alors adapter son offre avec les informations obtenues et tout piloter à distance. La filiale d’EDF précise que ce n’est cependant fait qu’avec le consentement des usagers.

La paix n’est donc toujours pas atteinte entre les consommateurs et les compteurs Linky. Et si les détracteurs pensent avoir gagné une bataille, il faudra tout de même attendre le verdict final. En effet Enedis a fait appel de la décision du tribunal de grande instance de Tours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *