Accueil / Tops des objets connectés / Top 10 des innovations qui changeront nos vies

Top 10 des innovations qui changeront nos vies

Le MIT vient de dévoiler sa liste des dix inventions qui seront les plus à même de révolutionner nos modes de vie dans les années à venir. Au menu : Internet, traitement contre le cancer, eau potable, etc…

Tous les ans, le Massachusetts Institute of Technology sort sa revue des technologies. Véritable référence en la matière, celle-ci fait le point sur les avancées technologies actuelles et à venir. Bien qu’elle est l’habitude de mettre en avant des innovations opérationnelles, la promotion 2015 inclut des inventions naissantes qui ne se démocratiseront pas forcément dans le courant de l’année.

MIT

L’année dernière, des technologies comme l’Oculus Rift, les drones agricoles, la cartographie cérébrale ou encore les robots agiles étaient à l’honneur. Un an après ce sont les voitures connectées, les solutions de paiement mobile ou encore les bases de données génétiques qui sont à l’honneur.

Voici donc la liste des 10 technologies qui pourraient bien changer la face du monde dans les années à venir :

1 – Internet pour tous

Aujourd’hui encore, 4.3 milliards de personnes n’ont pas accès à internet, soit plus de la moitié de la population mondiale. Plusieurs entreprises, dont le géant américain Google, sont donc à la recherche de solutions permettant d’étendre la couverture internet sur la totalité de la surface de la Terre.

Celui-ci travaille sur la conception d’un immense anneau composé d’une centaine de ballons gonflés à l’hélium qui survolerait la Terre à 18.000 mètres d’altitude. Des tests concluants ont déjà été effectués. Les ingénieurs ont réussi à faire voler un de ces anneaux sur 10.000 kilomètres sans aucun incident de parcours.

Google Loon

Ce projet, nommé LOON, serait beaucoup moins cher et compliqué à déployer que les “traditionnels” satellites ou drones également expérimentés par Google. Des partenariats avec les grands opérateurs de certains pays comme l’Inde ont été conclus. Ainsi les services de Google et donc la connexion à internet pourraient être mis gratuitement à la disposition des populations les plus précaires. Le géant Facebook travaille également sur un projet de ce type, à l’exception qu’il mise sur les technologies lasers et les avions solaires.

La technologie LOON devrait voir le jour d’ici un ou deux ans.

2 – Voitures connectées

Dans la ville universitaire d’Ann Arbor aux États-Unis, des expérimentations sur la conduite sur autoroute ont été réalisées. 3000 véhicules ont été équipés de transmetteurs afin de communiquer entre eux. Ainsi les actions du conducteur (freinage, direction…) sont transmises aux autres voitures qui peuvent alerter ou réagir en conséquence.

Connected Cars

Les conclusions sont très positives. En effet, cette technologie pourrait empêcher plus d’un demi-million d’accidents par an rien qu’aux États-Unis. L’Union Européenne a annoncé qu’elle réfléchirait à une solution pour la mettre en place.

3 – Nano-matériaux

Julia Greer est chercheuse à Caltech, la California Institute of Technology. Grâce à des machines semblables à des imprimantes 3D, elle a réussi à modifier la structure moléculaire de certains métaux et céramiques, les rendant ainsi ultralégers et hyper-résistants.

Matériaux

Avec ce procédé, de grandes quantités de ces matériaux peuvent être créées à moindre coût et être ainsi utilisées dans le secteur de la construction. Selon le MIT, cette technologie devrait voir le jour d’ici trois à cinq ans.

4 – Apple Pay

Bien que la marque à la pomme ne soit pas pionnière en ce qui concerne le paiement par smartphone, celle-ci compte bien imposer son Apple Pay comme référence du paiement mobile sans contact. En effet, le dispositif conçu par le géant américain offre une protection des données personnelles très au point. Aucun de vos numéros de carte n’est gardé en mémoire et personne n’y a accès. Le procédé repose sur un principe de code unique généré pour chaque transaction et utilisable qu’une seule fois. De plus le versement est effectué seulement si le propriétaire valide son empreinte digitale avec la fonction TouchID.

Apple Pay

Ce système de paiement ultra-sécurisé suscite l’enthousiasme des banques et utilisateurs d’iPhone, principalement aux États-Unis où le monopole est encore détenu par les cartes à bande magnétique. Dans certains pays, notamment en Afrique, le paiement mobile est très répandu. Une conférence à ce sujet avait lieu lors du Forum NetExplo2015.

5 – Référencement de l’ADN

David Haussler est un bio-informaticien américain directeur du Center for Biomolecular Science and Engineering à l’Université de Californie. Ce dernier souhaite pousser les scientifiques à partager l’ensemble des codes génétiques déjà référencés, ainsi que ceux qui le seront dans le futur. De cette façon, les maladies dont l’origine est la mutation génétique pourraient être traitées voire anticipées.

ADN

L’été dernier, David Haussler et sa société AMGS ont lancé un moteur de recherche appelé Beacon dont la base de données contient l’ensemble des ADNs déjà rendus publics. L’objectif de l’AMGS est de concilier efficacité médicale et respect de la vie privée. Car ici le problème n’est pas d’ordre technique, mais bien éthique et sociologique. De nombreux médecins et scientifiques détenteurs de codes génétiques séquencés sont encore réticents à l’idée de les partager.

6 – Culture de neurones

La culture de neurones est une technologie qui existe et est déjà utilisée. Celle-ci peut aider à déceler les secrets de certaines maladies mentales. Ce sont des chercheurs de l’Institut de Biotechnologie Moléculaire de Vienne en Autriche et de l’Université d’Édimbourg en Écosse qui ont mis au point ce procédé.

Cerveau

En prélevant des cellules de peau sur des adultes, on peut ensuite les transformer en neurones. Ce qui rend possible l’étude des connexions entre les cellules du cerveau humain et de leur développement.

7 – Hyper-photosynthèse

En 2014, une équipe de généticiens Philippins a annoncé qu’elle avait réussi à modifier des plants de riz. Ces derniers effectuent une photosynthèse bien plus efficace que la normale et poussent donc beaucoup plus vite. De plus leurs besoins en eaux et en fertilisants seraient moindres.

Blé

Cette modification peut également être appliquée à des plants de blé. Or le riz et le blé nourrissent à eux seuls environ 40% de la planète. On comprend toute de suite l’importance de cette découverte.

8 – Cancer

Depuis plus de vingt ans, Dennis Lo, professeur à l’Université de Hong-Kong, travaille sur une méthode qui permettrait de déceler les cancers avant même que les premiers symptômes fassent leur apparition. Après des années de recherche, il y est enfin parvenu en utilisant le séquençage de l’ADN et grâce au prélèvement de quelques gouttes de sang.

Cancer

Son procédé a été testé sur des dizaines de milliers de patients atteints d’un cancer d’origine viral, et les résultats ont été concluants. Une clinique de Hong-Kong propose déjà ce test au grand public.

9 – Réalité augmentée

À l’inverse de la réalité virtuelle que propose entre autres l’Oculus Rift, la réalité augmentée ne nous plonge pas dans un univers virtuel, mais apporte des éléments virtuels dans la réalité. Ce n’est pas un hologramme, seul le porteur du dispositif peut les voir.

Magic Leap

Magic Leap, avec ses lunettes, nous permet de faire apparaitre ces images virtuelles devant nos yeux. Ainsi vous pouvez regarder un film ou jouer à vos jeux sans avoir besoin d’un écran et sans déranger les personnes autour de vous. Le principe appelé réalité cinématique a vu le jour en 2011. Désormais, tout le travail consiste à compresser cette technologie pour l’intégrer dans une paire de lunettes et un petit boitier de la taille d’un smartphone.

10 – Dessaler l’eau de mer

L’osmose inverse (RO) est une technique permettant de rendre l’eau de mer potable. Celle-ci consiste à filtrer l’eau très finement afin de la purifier. Une immense usine de dessalement construite au sud de Tel-Aviv est à l’origine de cette technologie. Le gouvernement a dépensé 500 millions d’euros pour la concevoir et l’édifier. Le but est de fournir une très grande quantité d’eau potable à moindre coût.

Water

Pour le moment l’usine produit 627.000 m³ (627 millions de litres) d’eau potable par jour. Avec cette technique, Israël espère couvrir 50% de ses besoins en eau d’ici 2016.

Pour continuer votre lecture, découvrez le top 10 des inventions de 2015.

source : issuu.com