Accueil / Sport connecté / [INTERVIEW] Lionel Marsanne : “Cette veste solaire va révolutionner l’alpinisme”

[INTERVIEW] Lionel Marsanne : “Cette veste solaire va révolutionner l’alpinisme”

Prototype veste solaire CIMALP et DRACULA

L’énergie du soleil est utilisée partout dans nos villes. Que ce soit des panneaux traditionnels, ou intégrés à un store comme SolarGaps ou dans une veste solaire. CIMALP est une entreprise située au cœur de la Drôme. Depuis plus de 50 ans la PME française conçoit des vêtements destinés aux passionnés de la montagne.

Ils viennent de collaborer avec Dracula Technologies, une start-up spécialisée dans la conception de panneaux solaires innovants. Lionel Marsanne, le directeur général de CIMALP nous présente sa veste solaire conçue avec Dracula.

Comment la veste solaire est-elle innovante ?

Elle ne se contente pas d’intégrer un panneau solaire traditionnel. Dracula Technologies integre par une soudure ultrason une solution photovoltaïque soupke sur un tissu. À terme il sera possible d’utiliser une imprimante à-jet d’encre, similaire à celle sur n’importe quel bureau. Cette solution énergétique fonctionne en très faible luminosité voir même avec une lumière artificielle. Malgré tout, son rendement est inférieur à celui d’une dalle au silicium. La veste solaire ne ressemblera d’ailleurs pas du tout à un panneau solaire, car il sera totalement invisible et placé à des endroits stratégiques.

Pourquoi vouloir ajouter de l’électricité à une veste ?

Tout d’abord ce n’est pas principalement pour recharger son téléphone. Même si la veste le permet, il suffit d’acheter une batterie externe et le résultat est le même. Non, le but est de pouvoir intégrer des technologies chauffantes, comme le graphène. Les panneaux solaires pourront fournir l’énergie nécessaire pour chauffer les gants, la veste, le pantalon, bref toutes les parties du corps essentiel au sport en conditions extrêmes. Il sera aussi possible de créer de la lumière de façon phosphorescente ou sous forme de lampe. Le but est de voir la nuit et d’être vu, pour une meilleure sécurité. C’est pour cela que cette veste solaire va révolutionner l’alpinisme.

veste CIMALP montagne
À la rédaction nous avons testé la veste prototype

 

Où en est le projet aujourd’hui ?

Le projet a beaucoup avancé avec notamment le premier prototype fabriqué en trois exemplaires. Je précise que ce n’est que du bricolage pour l’instant. Mais d’ici trois ans la première veste solaire avec un panneau imprimé devrait voir le jour.

Comment la technologie fonctionne-t-elle

L’impression de panneau solaire est aujourd’hui possible. C’est ce qui a permis à Dracula de gagner le premier prix du concours « Hello Tomorrow ». Pour cela il faudra aussi que les batteries évoluent. Elles sont promises à un bel avenir avec la demande croissante et la recherche dans le domaine.

veste CIMALP montagne

Quel sera le coût d’une telle veste solaire ?

On ne résonne pas en termes de prix de production. On préfère voir le budget que le consommateur trouve acceptable. Cette veste sans panneau solaire est vendue aujourd’hui 270 euros sur notre site. C’est bien inférieur aux tarifs que l’on retrouve traditionnellement dans les environs de 400 euros. Notre but est de ne pas augmenter le prix de plus 100 euros par rapport à une veste classique. C’est un enjeu de taille, mais réalisable aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *