Accueil / Les objets connectés pour animaux / L’ internet des objets sauve les animaux du braconnage

L’ internet des objets sauve les animaux du braconnage

refuge centre safari internet des objets braconnier protection collier connecte

IBM nous a fait part de ses nouvelles technologies permettant d’assurer la protection des espèces chassées illégalement en Afrique. L’ internet des objets (internet of things en Anglais) est au cœur de la sauvegarde de ces animaux et s’annonce même comme l’arme anti braconnage du 21 ème siècle.

C’est un constat : la réponse aux armes par les armes ne suffit plus aux autorités de sauvegarde. Dorénavant, il faudra compter sur l’ internet des objets et ses technologies associées. Mais comment les utiliser à bon escient pour sauver de manière efficace les animaux d’Afrique, et plus tard la planète entière ?

État des lieux et quelques chiffres

internet objets, objet connecte, IBM, internet des objets exemple, collier connecte

C’est dans la grande réserve de Welgevonden (37 000 hectares soit 370 km²), en Afrique du Sud que les premiers essais ont été effectuée par le géant de l’informatique IBM. Les rhinocéros, particulièrement nombreux dans cette région, sont les premiers à bénéficier d’innovations qui limiteront leur massacre.
En effet, le nombre de victimes augmente chaque année. On compte en 2016 mille rhinocéros tués, rien qu’en Afrique du Sud. Si personne n’agit maintenant, il n’y en aura plus d’ici 10 ans. C’est là qu’IBM intervient en sauveur

Internet des objets, Cloud, et analyses prédictives ne sont pas des mots que l’on associerait à des rhinos, et pourtant…

Protégés grâce à l’ internet des objets

zebre, internet objets, objet connecte, IBM, internet des objets exemple, collier connecte

Les animaux non chassés par les braconniers seront mis à contribution, notamment les zèbres. Des études ont montré qu’ils ne réagissaient pas de la même manière en voyant des touristes, des braconniers (qui chassent à pied) ou des lions. L’idée est de placer des balises GPS sur certains zèbres (qui vivent en troupes), pour que lorsque l’on remarque un déplacement anormal, on sache qu’il s’agit de braconniers et non de prédateurs. On peut ainsi suivre le parcours d’un braconnier et facilement le cueillir avant qu’il ne commette l’irréparable.

Les rhinocéros ne seront pas balisés afin d’être sûr que personne ne sache où ils se trouvent. Mais plus qu’une balise GPS, ce sont des colliers équipés de multiples capteurs connectés qui sont et seront utilisés. On connait donc chacun de leurs mouvements, dans quelle direction ils courent, ou encore à quelle vitesse.
Par des algorithmes toujours élaborés par IBM, les ordinateurs et les colliers connectés pourront nous dire avec précision à quelle menace les animaux sont soumis. Voici la vidéo présentant le projet qui a été mis à exécution par IBM :

Des rhinocéros plus tranquilles

corne rhinoceros internet objets, objet connecte, IBM, internet des objets exemple, collier connecte

Considérés par la société Américaine comme des sentinelles, les zèbres permettent donc de prévenir le trafic de cornes sans déranger les rhinocéros, car jusqu’à présent, il fallait couper à l’avance la défense du rhino pour qu’il ne vaille plus la peine d’être tué (puisque les tueurs ne prennent pas la peine d’endormir l’animal pour simplement scier la corne).
Pour la réserve de Welgevonden, les nouvelles technologies représentent la défense du 21 ème siècle (sans jeu de mots).

IBM ne compte pas s’arrêter là, et va développer ses technologies pour les appliquer à d’autres animaux comme les lions ou d’autres prédateurs, à travers le monde entier. Ce dont IBM ne parle pas, c’est du marcher que peut représenter l’ internet des objets au service de la cause animale. Un marcher émergeant, auquel d’autres entreprises s’intéressent, à en croire cette info.

Sources & crédits Source : https://www.ibm.com/blogs/internet-of-things/protecting-endangered-rhinos/ - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *