Accueil / Intelligence Artificielle / Une intelligence artificielle ferait mieux que Macron lors d’une élection

Une intelligence artificielle ferait mieux que Macron lors d’une élection

Intelligence artificielle Macron

Selon une étude, 25% des français feraient davantage confiance à une intelligence artificielle pour prendre les décisions pour le pays, soit mieux que Macron lors du 1er tour des élections présidentielles.

Le 23 avril 2017, Emmanuel Macron arrivait en tête du premier tour des élections présidentielles avec un score de 24 % des voix. Si une intelligence artificielle s’était elle aussi présentée, elle aurait sans doute raflé la première place à celui qui allait devenir président deux semaines plus tard si l’on en croit les résultats d’une étude menée par le « The Center for the Governance of Change ».

Intelligence artificielle décisions pays

25 % des français en faveur d’une IA qui prennent les décisions pour le pays

Selon les résultats de cette étude menée par le cabinet espagnol, 25 % des français seraient effectivement «assez» ou «totalement en faveur» à l’idée qu’une intelligence artificielle prenne des décisions importantes sur la gestion de la France. Les français sont exactement dans la moyenne européenne comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessus. Ce sont les hollandais qui sont les plus ouverts sur la question avec 43 % d’entre eux favorables à un tel scénario. Le Portugal est, quand à lui, le pays le plus réfractaire à un tel scénario.

Des chiffres qui assez surprenants au regard que 56 % des européens se déclarent, dans cette même enquête, inquiets de perdre leur emploi au profit d’une intelligence artificielle ou d’un robot. Deux tiers des sondés estiment, par ailleurs, que les nouvelles technologies feront « plus de mal que de bien dans les dix prochaines années en l’absence de contrôles appropriés ». L’un des auteurs de l’étude souligne que « les gens sont désillusionnés par leurs gouvernements, et cependant ils leur demandent de prendre en charge les effets sociaux et économiques négatifs que les nouvelles technologies peuvent produire ».

Sources & crédits Source : Enquête de The Center for the Governance of Change - Crédit : http://docs.ie.edu/cgc/European-Tech-Insights-2019.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *