Accueil / Insolite / De l’intelligence artificielle au Fisc pour détecter les fraudeurs

De l’intelligence artificielle au Fisc pour détecter les fraudeurs

Fisc

Petite révolution dans le monde des impôts français. L’intelligence artificielle va désormais être mise à profit pour aider les contrôleurs. On vous explique ce que cela va changer avec le FISC.

Depuis l’affaire Cahuzac, la fraude fiscale est un sujet particulièrement médiatisé en France. On en parle beaucoup mais les effets de l’action gouvernementale sont parfois difficiles à voir. Le changement, c’est peut-être maintenant !

Fisc intelligence artificielle

Fisc : une intelligence artificielle qui fournit des suspects

Panama Papers ou encore Lux Leaks. Les dernières grandes affaires de révélation ont montré que les très riches ne reculaient devant rien pour échapper à l’impôt. Ils multiplient les combines pour échapper à des agents du Fisc pas assez nombreux. Entre 800 et 100 milliards échapperaient aux caisses de l’Etat français chaque année. Pour tenter de juguler le phénomène, la direction générale des Finances publiques s’est donc dotée d’un outil censé être déterminant. Il s’agit d’un logiciel d’intelligence artificielle capable de fouiller et trier dans les bases de données.

Tout seul, il est capable d’extraire des coupables potentiels et de les proposer aux agents humains. Un travail qui facilite grandement celui des contrôleurs. En 2015, les fichiers de 5 millions d’entreprises imposables ont été rassemblés dans un seul fichier. Puis en 2017, celles de 37 millions de foyers contribuables. A partir de là, l’intelligence artificielle du Fisc s’est mise en action. Le système aurait déjà permis de recouvrir environ 100 millions d’euros de fraude fiscale. Une paille pour l’instant mais le signe aussi que les choses vont dans le bons sens grâce à l’intelligence artificielle.