Accueil / Intelligence Artificielle / Intel et le CIO collaborent pour des Jeux olympiques du futur

Intel et le CIO collaborent pour des Jeux olympiques du futur

intel et partenaires annoncent leur projet pour JO 2020

Intel a annoncé la mise en place d’un partenariat avec le Comité international olympique, et le comité organisateur des jeux de Tokyo. Ils entendent développer ensemble le futur des Jeux olympiques grâce à l’apport de technologies particulièrement avancées.

Fort du succès de leur collaboration lors des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang en 2018, Intel s’est de nouveau associé au Comité international olympique, cette fois-ci pour les jeux d’été de Tokyo en 2020. Cela sera ainsi une nouvelle occasion pour cette société à la pointe des nouvelles technologies de démontrer leur savoir. Le but premier est avant tout d’offrir une expérience améliorée pour les athlètes, les spectateurs et les amateurs de sport du monde entier. Une attention toute particulière est portée sur la 5G, l’intelligence artificielle ou encore l’esport.

La technologie 3DAT d’Intel affiche la vitesse des coureurs en temps réel

Intel a ainsi mis au point une technologie de suivie des sportifs en temps réel appelée 3D Athlete Tracking (3DAT). Il s’agit d’une surcouche à l’écran qui affiche des informations, des mesures et des statistiques sur les performances des coureurs. Sur la vidéo ci-dessous, l’on peut observer que la vitesse de course du trio de tête s’affiche. Derrière s’affiche une bande d’un dégradé de couleurs qui représente la vitesse à différents moments de la course.

D’un point de vue technique, Intel se sert d’une part de la vision par ordinateur. Cela permet aux ordinateurs de voir et d’analyser le contenu d’images. Et d’autre part l’intelligence artificielle qui va de pair. Tout cela est stocké sur une infrastructure cloud détenue par le géant chinois Alibaba. Côté matériel, ce sont quatre caméras « pan-tilt » mobiles qui capturent le mouvement et sont même capables de le suivre automatiquement. Un algorithme prend alors le relais pour analyser la biomécanique des athlètes afin de calculer leur vitesse. Il pourra alors donner de précieuses informations, notamment sur les phases de la course. Ce système sera disponible pour les ralentis du 100 m et tous les événements de sprint.

En outre, Intel a prévu d’incorporer encore plus de réalité virtuelle aux Jeux olympiques de Tokyo. Ce sera le cas, entre autres, pour les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *