Accueil / Loisir / Drones / La fonction du Int Ball : drone spatial trop mignon

La fonction du Int Ball : drone spatial trop mignon

int-ball drone spatial japonais station spatiale internationale iss

La Station Spatiale Internationale a reçu en juin un robot caméra japonais autonome et téléguidable depuis la Terre. Nommé Int-Ball, il fait gagner un temps certain aux astronautes, mais est surtout adorable.

Le titre de drone le plus mignon du monde n’appartient plus à l’adorable caméra sous-marine Biki : elle a été détrônée par un drone japonais un peu particulier, le Int-Ball, pour Internal Ball Camera. Il se déplace en apesanteur dans la Station Spatiale Internationale (ISS). Contrôlé depuis la Terre, il transmet en direct au personnel terrestre les images qu’il filme.

Le Int-Ball est un drone contrôlé à 400 km de distance

Le Int-Ball a été dévoilé pour la première fois le 14 juillet par l’agence d’exploration spatiale japonaise (JAXA). Entièrement réalisée en impression 3D, la boule spatiale use de technologies existantes conçues pour les drones ; à la différence qu’elle peut être contrôlée depuis le centre spatial Tsukuba, 400 kilomètres sous l’ISS.

Cette boule de 15 centimètres de diamètre, équipée de 12 propulseurs, pèse 1 kg. D’après la JAXA, elle peut aussi se déplacer de manière autonome et capturer des images sous n’importe quel angle. Avec ses deux yeux bleus lumineux, Int-Ball ressemble à un robot domestique tout droit sorti d’un film d’aventure spatiale.

 

Assistant autonome ou téléguidé

Le fait que ce robot puisse se déplacer de manière autonome et puisse être contrôlé depuis la base de la JAXA fait gagner un temps fou aux astronautes présents sur l’ISS. À peu près 10%, soit le temps qu’ils passaient à photographier manuellement leur travail et leur équipement pour qu’il soit évalué à Terre. Aussi, pouvoir observer l’équipe de l’ISS depuis leur point de vue permet de maximiser les résultats des expériences menées en apesanteur.

La caméra Int-Ball a été livrée en juin, lors de la livraison du module japonais “Kibo” sur la Station Spatiale Internationale. À terme, le robot devrait être capable de vérifier les stocks et même d’aider lors de problèmes à bord, a annoncé JAXA. L’agence japonaise n’a cependant pas fourni d’informations sur comment cela sera possible : le drone japonais a beau être une petite boule d’amour, il est dépourvu de membres.

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *