Imprimer un objet en 3D en quelques secondes ne sera bientôt plus un rêve

imprimer un objet 3D de 2 cm en quelques secondes

Des scientifiques ont mis au point une technique révolutionnaire (et qui pourrait sauver des vies) permettant d’imprimer en 3D un objet entier en l’espace de quelques secondes.

Aujourd’hui, l’impression 3D est synonyme avec les longs moments à attendre que les couches de matière fondue se superposent l’une après l’autre. Des chercheurs suisses de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont mis au point un nouveau procédé pour créer des objets 3D en un temps record.

Imprimer des objets en 3D en quelques secondes grâce à la lumière

Selon le rapport de l’EPFL, le procédé se base sur la tomographie, une technique plutôt courante d’imagerie, notamment dans le domaine médical. Pour représenter visuellement un objet solide, la tomographie l’identifie à l’aide d’ultrasons ou de rayons X.

En tenant compte de cela, les scientifiques ont réussi en quelques secondes à imprimer en 3D un objet en illuminant un bloc de résine photosensitive à partir de plusieurs angles. L’accumulation de lumière solidifiant par la suite la matière transparente.

De fait, l’objet a été imprimé d’un seul tenant et non pas couche par couche, réduisant considérablement le temps nécessaire à l’impression. Pour ce faire, les chercheurs ont dû concevoir un algorithme capable de déterminer précisément la cible de chaque rayon.

De nombreuses applications possibles, notamment en médecine

Imprimer un objet 3D en quelques secondes ? Cela pourrait avoir des répercussions dans de nombreux secteurs d’activités. Mais le domaine qui pourrait en bénéficier le plus est sans doute la médecine. On se souvient du cœur 3D.

Ainsi, la technique pourrait permettre de fabriquer organes, tissus, et toutes sortes de prothèses. De plus, cette solution a pour avantage de pouvoir se faire dans des conteneurs scellés et stérilisés, réduisant les risques de contamination.

Pour le moment, le système peut réaliser des structures de 2 cm avec une précision de 80 µ (le diamètre d’un cheveu). Si la performance est déjà honorable, les inventeurs espèrent augmenter la taille possible à 15 cm.

In fine, le procédé pourrait permettre d’élaborer rapidement des pièces en acryliques ou en silicone. Prometteur. Prometteur.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2020/02/13/3d-print-whole-objects-seconds-resin/ - Crédit : EPFL (photo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *