Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Bracelet connecté / Huntington : Teva et Intel créent un wearable contre la maladie

Huntington : Teva et Intel créent un wearable contre la maladie

La firme pharmaceutique Teva

Teva Pharamaceutical Industries et Intel ont décidé de s’associer pour créer un appareil connecté capable de surveiller les patient atteints de la maladie d’Huntington. Il s’agit là d’un projet majeur à la croisée de la science médicale et de la technologie. 

L’entreprise pharmaceutique israélienne Teva Pharmaceutical Industries vient d’annoncer sa collaboration avec Intel. Ensemble, les deux firmes vont développer un objet connecté capable de surveiller les patients victimes de la maladie d’Huntington, une maladie dégénérative fatale.

Cette maladie héréditaire provoque une dégénérescence progressive des cellules nerveuses du cerveau. Cette dégénérescence entraîne peu à peu le déclin des contrôles moteurs et de la stabilité mentale. Il n’existe à l’heure actuelle aucun médicament pour arrêter ce phénomène. En règle générale, les patients décèdent entre 15 et 25 ans après l’apparition de la maladie. Cependant, certains médicaments permettent de lutter contre les symptômes.

Un objet connecté relié au cloud Intel pour lutter contre Huntington

huntington

L’appareil sera déployé dans le cadre d’une étude déjà avancée sur Huntington. Les patients porteront une montre connectée dotée de capteurs mesurant perpétuellement les caractéristiques vitales, couplée à un smartphone. Les données ainsi collectées seront transférées directement vers une plateforme Cloud développée par Intel. Cette plateforme permettra d’interpréter ces données, pratiquement en temps réel, pour détecter les symptômes de troubles moteurs.

Avec la collaboration de firmes comme Teva et Intel, la frontière entre médecine et technologie disparaît au profit de la lutte contre des maladies chroniques par le biais d’appareils high-tech combinant biologie, logiciels et hardware de pointe. L’objectif est de prouver que les médicaments peuvent préserver de larges groupes de patients en bonne santé, et ainsi susciter la bienveillance des assureurs. Les fabricants de médicaments pourront ainsi proposer des services allant au-delà de la simple prescription de médicaments.

Médecine et technologie sont de plus en plus liées

bioelectronics

De leur côté, des entreprises comme Apple, Samsung ou Alphabet tentent de trouver de nouvelles applications relatives à la santé pour lancer une nouvelle vague d’objets connectés. Plus tôt ce mois-ci, l’entreprise pharmaceutique française Sanofi s’est associée à Verily, l’unité scientifique d’Alphabet, pour combiner des appareils technologiques avec des services médiaux visant à lutter contre le diabète.

sanofi-lens

Au mois d’août, GlaxoSmithKline et Verily ont créé une nouvelle entreprise focalisée sur la lutte contre les maladies en ciblant les signaux électriques du corps. Il s’agit d’un nouveau champ médical baptisé bioelectronics.

De même, Verily travaille au développement d’une lentille de contact connectée en partenariat avec le Suisse Novartis. Cette lentille intelligente embarque un capteur de glucose pour aider à surveiller le diabète. En outre, Biogenis travaille avec Alphabet pour étudier la progression des scléroses multiples.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *