Accueil / Internet des Objets / HoloFlex se plie à votre volonté

HoloFlex se plie à votre volonté

HoloFlex le smartphone flexible

Des chercheurs canadiens ont développé HoloFlex, un smartphone flexible disposant d’un affichage en 3D. Un appareil impressionnant, mais vraiment utile ?

Smartphone HoloFlex

Considérez-le comme le smartphone le plus cool que vous puissiez avoir. Le laboratoire de l’Université Queen’s à Kingston (Canada) a créé un téléphone, le HoloFlex, qui possède une structure flexible et un affichage holographique. C’est donc une version améliorée des affichages 3D et des écrans flexibles déjà vus sur le marché. En effet, l’Université Queen’s n’en est pas à son coup d’essai. ReFlex, le premier écran pliable développé par la compagnie avait été présenté il y a quelques mois de cela et avait fait son petit effet. Le dispositif permettait à l’utilisateur de contrôler l’interface en pliant l’écran, grâce à des capteurs de flexion intégrés. Utile pour lire un eBook ou jouer à certains jeux, mais néanmoins assez limité.

HoloFlex n’est pas souple pour rien

HoloFlex met clairement la barre au-dessus. Plutôt que de créer une image pour chaque œil, comme le ferait un écran 3D classique, l’écran de ce smartphone dispose d’un revêtement de plusieurs lentilles qui dispersent la lumière dans différentes directions. Ce système est supposé permettre à plusieurs personnes de voir l’écran en 3 dimensions en même temps, et pas seulement une, sans l’aide de lunettes 3D ou de casque, ce qui représente un point positif indéniable.

HoloFlex pliable

Le téléphone utilise également sa flexibilité d’une façon encore jamais vue : c’est une réelle commande de l’appareil. Ne se contentant pas d’être une simple nouveauté, HoloFlex utilise la flexion pour permettre à l’utilisateur d’interagir directement avec ce que l’écran affiche en 3 dimensions. Par exemple, le laboratoire a montré comment la flexion de l’écran fait bouger un objet du premier plan plus près d’un objet en fond. Une version du jeu Angry Birds en 3D et en version pliante a également été présentée.

Il y a néanmoins un gros point noir concernant ce produit : même si l’affichage est initialement en 1080p, après être passé à travers toutes les lentilles de l’HoloFlex, la définition devient seulement de 160 x 104 pixels, ce qui est très décevant pour un smartphone moderne. Ce problème mène à penser que cette technologie n’est pas prête à être appliquée aux téléphones du grand public, du moins pour le moment.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *