Accueil / Insolite / Des hackers russes ont piraté des ambassades européennes selon un rapport

Des hackers russes ont piraté des ambassades européennes selon un rapport

Hackers russes

D’après un rapport de Check Point Research, des pirates russes auraient mené des attaques très ciblées sur des ambassades européennes. Ces hackers ne seraient cependant pas liés à l’Etat russe.

La cybercriminalité est un fléau de nos temps modernes. Le piratage informatique peut prendre de nombreuses formes comme par exemple le vol de données sensibles, l’espionnage industriel, la destruction de documents ou la mise à l’arrêt d’installation, etc. L’intérêt peut être politique, militaire ou financier. Selon le rapport de l’entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, Check Point Research, c’est par intérêt économique et non politique ou militaire que des hackers russes ont mené des attaques très ciblées sur des ambassades européennes dans différentes régions du monde.

Hackers russes attaques ambassades européennes

Les hackers russes ont mené des attaques très ciblées

D’après le rapport, les pirates informatiques ont ciblé les ambassades européennes au Népal, en Guyane, au Kenya, en Italie, au Libéria, aux Bermudes et au Liban. Concrètement, les hackers russes auraient envoyé des documents Excel contenant des macros malveillantes par e-mail. Les courriers semblaient provenir du département d’Etat des Etats-Unis. Une fois l’ordinateur infecté, les pirates pouvaient en prendre le contrôle à distance via une version personnalisée de TeamViewer, un logiciel très connu d’accès à distance.

Le fait qu’il s’agisse de hackers russes ne signifie cependant pas qu’ils travaillent pour le compte de l’Etat russe. L’un des pirates, qui a pu être retracé, semble travailler pour des intérêts personnels et motivé financièrement. Check Point note que les victimes de ces piratages étaient très ciblées et « Ils semblent tous être des fonctionnaires triés sur le volet appartenant à plusieurs autorités fiscales ».

Le rapport ajoute : « Il est difficile de dire s’il existe des motifs géopolitiques derrière cette campagne en ne regardant que la liste des pays ciblés car ce n’était pas après une région spécifique et que les victimes venaient de différents endroits du monde».

Sources & crédits Source : The Verge - Crédit : https://www.theverge.com/2019/4/22/18508172/russian-hackers-united-states-embassy-cyber-attack

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *