Google prévoit de transformer votre peau en une tablette tactile

Google n’est pas en reste quand il s’agit de nouveaux produits à développer et commercialiser. La firme américaine nous le prouve une fois de plus en développant un tout nouveau concept: celui des tatouages temporaires à visée numérique. Véritable révolution dans le genre, ce nouveau produit entend rendre naturelle et plus facile l’interaction avec la technologie.

Comment ça fonctionne?

Google annonce un nouveau paris en terme de technologie wearables avec le projet SkinMarks. Développé par les chercheurs de l’Université de la Sarre, l’entreprise de Mountain View l’a financé. En effet, la quête de nouveautés et d’innovations est primordiale pour celle-ci afin d’assurer sa supériorité sur ses concurrents.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Ce nouveau concept de tatouage à même la peau vise à rendre le rapport à technologie plus naturel. Peu d’obstacles pourront se mettre en travers de la  route de SkinMarks puisque les équipes l’ayant mis au point ont anticipé. Ainsi, ils déclarent que « grâce à une épaisseur de tatouage considérablement réduite et une extensibilité accrue», il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Que ce soit les os saillants ou les lignes de flexion, le nouveau produit de Google s’adaptera à la géométrie irrégulière de la peau.

Une invention qui s’inscrit dans une volonté de nouveautés chez Google

Comment connaître encore mieux ses utilisateurs et leur goûts qu’en étant directement implanté dans leur peau? La firme américaine compte en effet utiliser ce biais pour en apprendre plus sur eux et donc mieux cibler en matière de publicité. En rapportant en moyenne 160 milliards de dollars par an à Google, avoir encore plus de revenus par ce nouveau procédé serait très intéressant pour elle.

Pour permettre un perpétuel renouveau de ses produits, il est important que les équipes Google s’entourent des bonnes personnes. Tandis qu’eux cherchent des fonds pour mener à bien des projets ambitieux et révolutionnaires, les entreprises cherchent des quêtes du même gabarit. Ainsi, l’entreprise a bien compris que conserver des relations fortes avec des universités était la clé de voûte de cette démarche. D’autres projets sont aussi en marche dans les couloirs de la firme, mais si nous sommes impatients de les découvrir, il faudra encore attendre quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *