Accueil / Loisir / Drones / Google devient la première entreprise opérationnelle de livraison par drone

Google devient la première entreprise opérationnelle de livraison par drone

Drone livreur de Google

Après 18 mois d’essais et 3 000 livraisons effectuées, Google a reçu l’accord des autorités australiennes pour utiliser les drones-livreurs de sa filiale Wing.

Filiale d’Alphabet (maison-mère de Google), Wing est une société de livraison par drone. L’entreprise vient de recevoir le feu vert de l’Australie pour opérer sur son sol. Canberra, la capitale australienne, sera la première ville desservie. Dans un premier temps, seulement une centaine de foyers de la banlieue y auront accès. Mais Wing prévoit de déployer rapidement ses drones.

Une première pour la livraison par drone

Si l’on en croit les autorités australiennes, il s’agit d’une première au niveau mondial. Pourtant, on se souvient tous d’Amazon fanfaronnant l’avènement de ses drones-livreurs en 2015. Cette annonce est tellement entrée dans la conscience collective que des petits malins ont réussi à affoler le web avec une fausse vidéo montrant un ciel envahi par les engins d’Amazon.

Si les internautes ne se sont pas trompés sur l’imminence du phénomène, ils n’ont pas pensé à la bonne entreprise. Damant le pion à Amazon, c’est donc Google qui sera la première entreprise au monde à livrer des produits au grand public par ce procédé. Réagissant à la nouvelle, Amazon a simplement déclaré toujours travailler sur la livraison en 30 min par des drones.

Une autorisation assez contraignante

Malgré ce camouflet, Amazon peut se rassurer. En effet, Google est soumis à de nombreuses restrictions pour opérer son service. Voler au-dessus d’une route très fréquentée est ainsi hors de question. Autre contrainte majeure : les engins ne pourront circuler que de 7 h à 19 h du lundi au vendredi. Le samedi, ils sont interdits de vol et, le dimanche, ils devront se contenter d’un créneau entre 8 h et 20 h.

De plus, ils ne devront en aucun cas voler à proximité d’une personne. Prenant toutes les précautions, les autorités exigent également que les futurs clients soient formés à l’interaction avec les machines volantes. Il est à noter qu’à travers Wing, les drones-livreurs de Google sont présents en Australie depuis 2014. Ces 18 derniers mois, la société déclare avoir réussi plus de 3 000 livraisons.

Livraison par drone, un business attractif

Le service a mis en place des partenariats avec des entreprises locales, notamment des cafés et des pharmacies. Les articles sont censés être livrés en “quelques minutes”, sans trop de précisions pour le moment. Selon Google, le marché de la livraison par drone est estimé entre 19 et 25 millions d’euros dans la zone. Et à l’horizon 2030, chaque engin pourrait réaliser jusqu’à 4 courses par heure.

Ces perspectives attirent la convoitise des investisseurs. À côté d’Amazon, les concurrents de Google ne manquent donc pas. Ainsi, la start-up israélienne Flytrex teste son propre service de livraison depuis 2017 en Islande. Face à cette métamorphose du secteur, le géant Américain des services postaux UPS a, lui, commencé à livrer des médicaments par ce moyen.

Après l’Australie, Google tournera son attention sur la Finlande, et plus précisément sa capitale, Helsinki. Depuis décembre 2018, la firme y teste en effet un service de livraison par drone en 10 min. À suivre…

Sources & crédits Source : https://www.theverge.com/2019/4/9/18301782/wing-drone-delivery-google-alphabet-canberra-australia-public-launch - Crédit : https://x.company/projects/wing/ (Photo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *