Accueil / Multimédia / Image / Google Pixel 4 : reconnaissance faciale améliorée à l’aide d’images volées ?

Google Pixel 4 : reconnaissance faciale améliorée à l’aide d’images volées ?

Impression 3D Android reconnaissance faciale

Pour parfaire la reconnaissance faciale du smartphone Pixel 4, Google a incité ses employés à mentir afin d’utiliser les visages de nombreuses personnes à leur insu.

En tout cas, c’est ce que révèle une enquête du quotidien New York Daily News (via Engagdet). Pour la firme californienne, le but était de proposer une technologie aussi efficace que le FaceID des iPhones sur le Pixel 4, dont la sortie est prévue ce mois-ci. Ce dernier fait également l’actualité pour son système de contrôle par les gestes de la main.

La reconnaissance faciale sur le Pixel 4, priorité de Google

Cet été aux États-Unis, Google payait les passants 5 dollars pour un scan de leurs visages. Les données récoltées permettront de corriger les biais raciste et sexiste de l’algorithme de reconnaissance faciale utilisé pour le déverrouillage du Pixel 4. En fait, Apple avait adopté la même tactique pour tester son FaceID.

D’après les communiqués de Google à l’époque, chaque personne scannée avait préalablement rempli un formulaire de consentement. Pour son étude, le géant du web a récolté de nombreuses données. En plus du scan en lui-même, l’étude prend par exemple en compte la façon dont quelqu’un prend le téléphone ou encore sa réaction aux infrarouges.

Une armée de contractuels pour la récolte de données

Afin de parfaire la reconnaissance faciale de son Pixel 4, Google n’a pas lésiné sur les moyens et a déployé une véritable armée de contractuels. Pour note, ces employés temporaires constituent l’écrasante majorité de la masse salariale de l’entreprise.

C’est sur leurs témoignages que le New York Daily base son enquête. Ainsi, ils auraient été formés à être insistants voire à mentir sur l’utilisation réelle des données pour convaincre le plus de monde à prendre part à l’expérience. Dans leur cahier des charges, les contractuels devaient par ailleurs prioriser des personnes à la peau « foncée ».

Cela s’explique par l’envie de pallier au biais raciste de l’IA. Néanmoins, les formateurs les incitaient également à scanner les visages de SDF ou d’étudiants. En plus d’être moins regardant sur l’origine des 5 dollars, ces populations seraient en effet moins susceptibles d’alerter les médias.

Pour sa part, le leader des moteurs de recherche assure qu’une enquête interne est en cours. En tout cas, la prochaine conférence de l’entreprise aura lieu le 15 octobre prochain. On saura alors si le Google Pixel 4 peut réellement rivaliser avec la reconnaissance faciale d’Apple.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2019/10/02/pixel-4-face-scans/?guccounter=1 - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *