Garmin confirme qu’une cyberattaque a causé la panne générale

montre connectée Garmin

Alors que les possesseurs de montres et bracelets Garmin retrouvent peu à peu un usage normal de leur appareil, la société confirme qu’une cyberattaque est à l’origine de la panne générale survenue ce week-end.

Ainsi, la marque confirme avoir été la victime des assauts de pirates le jeudi 23 juillet dernier. Suite à cela, son service cloud Garmin Connect a connu plusieurs jours de défaillance, incapable de synchroniser les données des utilisateurs. Le retour à la normale n’a commencé qu’à partir de lundi matin.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Rassurante, Garmin affirme que les hackers n’ont eu accès à aucune donnée des utilisateurs. De plus, la marque rappelle qu’à tout moment, chacun pouvait utiliser comme à l’accoutumée son tracker de fitness, à l’exception de la synchronisation.

garmin connect, victime de la cyberattaque

Les utilisateurs de Garmin soulagés après la panne

Dès lundi matin, de nombreux possesseurs de montres et bracelets de la marque ont publié sur Twitter leur soulagement face au retour de Garmin Connect. Durant quelques jours, toutes leurs tentatives de synchroniser leurs données avec le service avaient résulté en un message d’erreur. Néanmoins, aucune donnée ne devrait avoir été perdue, simplement sauvée en local depuis mercredi.

Toutefois, Garmin met en garde, car le service Connect n’est pas encore complètement opérationnel pour le moment. La firme promet un retour à la normale dans le courant de la semaine.

De fait, la panne générale est due à ce qu’on appelle un WastedLocker. Il s’agit d’un rançongiciel développé par le groupe de hackers Evil Corp. Ce type de logiciel malveillant chiffre les fichiers protégés, les rendant inaccessibles au propriétaire.

[bzkshopping keyword= »montre garmin » count= »2″ template= »grid »]

Malgré tout, l’annonce de Garmin sur cette cyberattaque et la panne générale qui l’a suivie reste plutôt évasive. Ainsi, aucune indication si la firme a dû payer une quelconque somme. Toutefois, les WastedLocker ne subtilisent aucune donnée. De ce fait, Garmin a probablement eu recours à ses sauvegardes, sans avoir à s’acquitter d’une rançon.

Se tournant vers ses investisseurs, l’entreprise estime que cette panne et cette cyberattaque n’auront aucun impact sur ses résultats financiers ni ses activités.

Sources & crédits Source : https://www.theverge.com/2020/7/27/21339910/garmin-back-online-recovery-ransomeware - Crédit : Garmin (photos)

1 commentaire

  1. La fuite de données personnelles et leur exploitation abusive suscite des craintes, mais le développement des objets connectés soulève aussi de nombreuses questions relatives aux facteurs psychologiques d’acceptabilité : crainte d’intrusion dans la vie personnelle et d’atteinte à la vie privée, avec le sentiment de dépossession partielle de soi et d’espionnage permanent : notamment, les objets connectés en matière de santé et sécurité au travail engendrent des risques nouveaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *