Accueil / Insolite / Gant haptique : le sens du toucher à portée de main pour les robots

Gant haptique : le sens du toucher à portée de main pour les robots

gant haptique tient un cube

Grâce à un gant haptique, équipé de nombreux capteurs, une équipe de chercheurs du MIT a recueilli une tonne d’informations pour permettre à des robots de posséder le sens du toucher.

Un gant haptique dénommé STAG (scalable tactile glove, ou gant tactile évolutif), produit par des chercheurs du MIT (institut de technologie du Massachusetts), pourrait rapprocher plus encore les robots des êtres humains. En tout cas sur le plan des cinq sens.

Un gant haptique touche à tout

Il ne coûte que 10 dollars à produire. Néanmoins, grâce à ses 550 capteurs repartis sur la quasi-totalité du gant, les données recueillies en manipulant différents objets du quotidien devraient permettre à des robots de reconnaitre ce qu’ils tiennent dans leurs mains synthétiques. Les premiers tests, parus dans la revue Nature, ont montré que ce système a pour le moment un taux de réussite proche des 76 %.

Une technologie pointue

Le gant haptique est fabriqué de telle sorte que les capteurs qui constellent toute la paume et les doigts ressentent les différentes pressions appliquées par la main. C’est le cas lorsque les objets sont tenus, mais aussi simplement touchés, soulevés ou lâchés. Les informations obtenues sont ensuite transformées en une « carte tactile ». Cette carte est transférée à un réseau neural qui la déchiffre. Il est ainsi capable de déterminer la nature de l’objet ainsi que son poids.

Ce réseau, construit avec une architecture proche de ceux qui reconnaissent des images, a nécessité un travail pointu. Cela devrait permettre aux robots d’identifier les objets uniquement par le toucher, peu importe comment on les manipule. Cette avancée technologique ouvre aussi de nouvelles perspectives dans la mise au point des prothèses.

Le futur où des robots pourront faire la vaisselle sans casser des assiettes est sans doute plus proche que l’on ne le croit.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *