Accueil / Sport connecté / FUCI, le vélo qui repousse les limites du réel

FUCI, le vélo qui repousse les limites du réel

velo FUCI 1

Si vous ne connaissiez pas encore le directeur créatif de la société Velo-Maker Specialized, un fabricant de vélos de route et de course, si vous allez vite apprendre à l’apprécier, ainsi que son nouveau vélo futuriste, le FUCI. En envoyant paître les règles qui dirigent le monde du cyclisme, il pourrait être le premier à nous présenter le vélo du futur.

C’est une histoire assez drôle, qui a secoué le petit microcosme du cyclisme, Robert Egger, le directeur créatif de la société Velo-Maker Specialized souhaite mettre au point un nouveau vélo ultra-rapide pour la course et la route. L’UCI (Union Cyclisme Internationale) refuse son projet. Le vélo part aux oubliettes ? Pas du tout !

velo FUCI 5

FUCI, le premier vélo anarchiste

Alors si l’on peut qualifier le vélo d’anarchiste, c’est surtout son inventeur qui tire les ficelles puis qu’après le refus de l’UCI de lui donner les autorisations nécessaires pour faire rouler son vélo de course, Robert Egger décide de s’affranchir des règles et nomme son vélo FUCI. Ce n’est autre qu’un subtil doigt d’honneur verbal à l’UCI.

velo FUCI 2

Il est clair que pour Robert Egger, les règles ne sont pas toujours destiné à être suivies. Une volonté d’innover et de faire entrer notre monde dans le futur coûte que coûte, nous rappelle la volonté d’Elon Musk de mettre au point l’Hyperloop, un train ultra-rapide et peu coûteux.

Alors si l’inventeur de FUCI a un sens de l’humour certain, il a surtout une volonté d’innover le monde du cyclisme en présentant un vélo futuriste et ultra-rapide.

Les fonctionnalités du FUCI

velo FUCI 4

Alors le FUCI mérite quand même sa réputation de vélo du futur avec un certain nombre d’innovations qui en font un vélo de course pas comme les autres. Sa roue arrière est plus grande que sa roue avant, cette morphologie qui est strictement interdite par l’UCI, permet en fait au FUCI d’emmagasiner de l’énergie et d’augmenter la vitesse du cycliste. Néanmoins, il faut y ajouter un petit moteur car le démarrage avec de telles roues n’est pas facile.

Le FUCI est également équipé de feux de freinage et de signalisation, ceux-ci sont alimentés par une batterie de lithium. Le FUCI est un vélo connecté, puisqu’en intégrant son smartphone, l’utilisateur peut contrôler ses pneus. De plus, il possède un petit espace de rangement, petit mais pratique.

velo FUCI 3

Finalement, c’est en s’affranchissant des règles, que l’on s’aperçoit qu’il est possible de faire évoluer les technologies et des domaines plus précis tels que les courses de cyclisme. Robert Egger ne s’est pas contenté de proposer un vélo en accord avec les règles de l’UCI, mais de s’affranchir de ces règles et de faire faire un bond de plusieurs dizaines d’années à son vélo. Alors si pour le moment, le FUCI n’aura pas sa place de sitôt dans les courses cyclistes officielles, il offre un bel aperçu de l’avenir de cette discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *