Accueil / Mobilité / Ford et Domino’s Pizza ensemble pour la livraison sans chauffeur

Ford et Domino’s Pizza ensemble pour la livraison sans chauffeur

Ford Livraison pizza Domino's

Une expérience est menée par Ford et Domino’s Pizza dans le Michigan. Il s’agit de mettre en place un service de livraison de pizza en conduite autonome afin de préparer la sortie des voitures autonomes Ford en 2021.

Ford et Dominos s’allient pour rendre le monde meilleur, en mêlant voitures autonomes et livraison de pizza. Cette expérience, menée pour l’instant dans le Michigan, participe au développement de la conduite autonome de Ford, qui veut lancer des véhicules autopilotés d’ici 2021.

Le livreur de pizza est une Ford Mondeo

Pour l’instant, la voiture, une Ford Mondeo, n’arrivera pas vide : elle sera chargée d’un ingénieur Ford, au volant, et d’une équipe de recherche. Évidemment, la pizza sera là aussi, conservée au chaud dans un compartiment dédié. La personne ayant commandé sa pizza pourra suivre le parcours de sa pizza jusqu’à ce qu’il reçoive un SMS lui indiquant son arrivée à destination.

C’est là qu’apparaît un problème de taille, un problème tel que l’on serait prêt à se demander “cela vaut-il le coût ?”. Lorsqu’une pizza est livrée par un véhicule autonome, il faut sortir de chez soi, ce qui implique éventuellement de s’habiller. Il faut ensuite aller jusqu’à la voiture et entrer un code qui déverrouillera le compartiment chauffé dans lequel elle est stockée. Ça en devient presque une demi-livraison.

Ford Livraison pizza Domino's

La problématique des 15 derniers mètres

C’est justement, en partie pour cela que cette expérience est mis en place. “Ce qui nous intéresse plus particulièrement, ce sont les 15 derniers mètres de livraison : par exemple, quelle va-t-être la réaction des clients qui vont devoir sortir de chez eux pour aller chercher leur commande dans la voiture sans chauffeur ?” s’est interrogé Russel Weiner, président de Domino’s aux États-Unis.

Cette problématique des 15 derniers mètres s’étend aussi à la manière qu’aura la voiture autonome d’attendre son client : devra-t-elle se garer ou attendre au bord du trottoir ? Cette problématique touche d’autres domaines d’applications de la voiture autonome, comme le transport de personnes.

“Tout ce travail de recherche doit converger vers notre objectif, qui est de proposer, un jour, des livraisons à l’aide de véhicules autonomes, de la façon la plus transparente et la plus pratique possible pour les clients“, conclut Russel Weiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *