Accueil / Santé connectée / [Flash] Le New York Times fait marche arrière et dément le lien entre objets connectés et cancer

[Flash] Le New York Times fait marche arrière et dément le lien entre objets connectés et cancer

Jeudi, le New York Times a fait parler de lui en publiant un article dans lequel il affirmait que les objets connectés pouvaient favoriser le développement de cancers, jusqu’à faire un rapprochement avec le tabac. Celui-ci s’appuyait sur les propos d’un certain Dr Joseph Mercola, ostéopathe et adepte de médecines alternatives, réputé pour ses thèses alarmistes sur le cancer.

Docteur Joseph Mercola
Dr Joseph Mercola

Le lendemain, le journal a démenti cette information et a admis qu’il n’existait aucun élément scientifique fiable qui permettait d’affirmer que les objets connectés avaient un réel lien avec le développement du cancer. Nick Bilton, rédacteur de l’article, a reconnu qu’il n’aurait pas dû s’appuyer sur les dires du Dr Mercola et que des informations supplémentaires à son sujet auraient dû être dévoilées.

Correction NY Times
Mise au point publiée le lendemain par le NY Times

Car même si ses thèses ne sont pas prouvées scientifiquement, il ne s’agit pas non plus de dire que les objets connectés ne présentent aucun risque pour la santé. On sait déjà qu’une forte exposition aux ondes électromagnétiques peut à la longue devenir nocive.

source