Accueil / Intelligence Artificielle / Facebook développe un assistant pour concurrencer Alexa et Google Assistant

Facebook développe un assistant pour concurrencer Alexa et Google Assistant

Facebook

L’assistant personnel de Facebook sera intégré pour à écran connecté Portal et ses casques Oculus.

On pensait que Mark Zuckerberg avait jeté l’éponge sur le front des assistants personnels. On apprend maintenant un projet de Facebook Assistant. Celui-ci sera intégré à Portal et à la gamme Oculus, mais également à tous les futurs produits AR/VR de la firme.

L'assistant de facebook messenger M

On se souvient de Facebook M

La firme de Mark Zuckerberg avait précédemment annoncé M, un assistant dédié à l’application de messagerie Messenger. L’initiative n’avait cependant pas intéressé les utilisateurs et elle a, depuis, été abandonnée. M devait travailler de concert avec les bots de Messenger pour améliorer l’expérience de ses utilisateurs. Malheureusement pour Facebook, ces bots n’ont pas non plus convaincu jusqu’à présent.

Facebook Portal

Focus sur le hands-free

Facebook veut désormais délaisser les messages au profit de la voix pour interagir avec son assistant. Connu en interne sous le nom de Facebook Assistant, le projet serait en développement depuis 2018. Le produit peut encore changer de nom jusqu’à son lancement. Pour l’heure, c’est une équipe basée à Redmond (État de Washington, États-Unis) et dirigée par Ira Snyder qui est en charge.  La nouvelle a été rapportée par CNBC.

Une approche globale

En changeant son fusil d’épaule, Facebook tente de se faire une place sur le marché très compétitif des assistants personnels. L’entreprise ne va donc plus chercher à faire un assistant dédié à un produit en particulier. Elle cherche désormais à l’intégrer à tous ses produits. Cette stratégie lui permettra en tout cas d’assurer une expérience plus unifiée à ses utilisateurs. À noter que les terminaux Portal utilisent actuellement Alexa.

Facebook Assistant aura donc les produits de la maison pour débouché à sa sortie. Difficile à dire si d’autres entreprises s’en serviront. Peut-être que les montagnes de données que les gens mettent sur le réseau social serviront à quelque chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *