Accueil / Multimédia / Facebook a 15 ans : comment Mark Zuckerberg a détruit notre société

Facebook a 15 ans : comment Mark Zuckerberg a détruit notre société

facebook 15 ans

Facebook fête ses 15 ans ! L’occasion de revenir sur l’origine et l’évolution du réseau social, mais aussi sur les façons dont il a insidieusement et peu à peu ravagé notre société…

Vous connaissez sans doute l’histoire, adaptée au cinéma en 2010 dans le film ” The Social Network “. Le 4 février 2004, Mark Zuckerberg lance un site intitulé ” TheFacebook.com ” depuis sa chambre à Harvard. Rapidement, le réseau social conquiert les consciences des étudiants d’Harvard, puis se propage à d’autres universités pour enfin se répandre dans le monde entier jusqu’à fédérer plus de 2 milliards d’utilisateurs en 2017.

Alors que Facebook fête ses 15 ans ce lundi 4 février 2019, la plateforme a beaucoup évolué au fil des années. Alors qu’il s’agissait d’un simple répertoire d’informations sur les étudiants d’Harvard, elle est devenue le plus grand réseau social du monde. L’entreprise en elle-même est devenue une véritable machine à profit, est entrée en bourse en 2012, et s’est étendue via le rachat d’Instagram, WhatsApp ou encore Oculus VR.

Voici quelques chiffres pour vous donner une idée de la façon dont Facebook s’est transformé au cours des 15 dernières années. Tout d’abord, alors que la plateforme a été créée à Harvard, il est intéressant de noter que 90% des utilisateurs sont situés hors des États-Unis et du Canada.

Si son bénéfice n’était que 53 millions de dollars en 2012, lors de son entrée en bourse, la firme a réalisé un profit colossal de 22 milliards de dollars en 2018. Le cours de l’action a d’ailleurs quadruplé depuis 2012. Si vous aviez investi 1000 dollars l’époque, vous en auriez aujourd’hui pour 4000 dollars.

Toujours en ce qui concerne l’évolution de l’entreprise, il est intéressant de noter que la publicité sur mobile ne représentait que 11% des revenus publicitaires de la firme en mars 2012. En 2018, 93% des revenus publicitaires de la firme provenaient des appareils mobiles.

Malheureusement, cette croissance impressionnante ne s’est pas faite sans concessions. Si l’on se fie aux nombreuses révélations ayant entaché l’image de Facebook au cours des derniers mois, on peut en déduire que c’est la morale et l’éthique qui ont été sacrifiées par l’entreprise américaine sur l’autel du profit. Fuites de données massives, fake news, soudoiement d’adolescents en échange de leur vie privée, échange d’informations avec les géants du GAFAM… le cumul de scandales a mené Mark Zuckerberg devant le Congrès américain, où il a eu bien du mal à convaincre de ses bonnes intentions.

Aussi, bien que Facebook soit une plateforme universelle qui permet de connecter les êtres humains du monde entier, il est malheureux de constater qu’elle a fait beaucoup de mal à la société en 15 ans d’existence. Voici comment le réseau social a détruit notre société en cinq points.

Facebook favorise la dépression

facebook dépression

De nombreuses études prouvent qu’un usage excessif de Facebook peut provoquer ou exacerber la dépression. En effet, passer beaucoup de temps à admirer les photos de la vie parfaite de vos amis peut vous dégrader l’image que vous avez de vous-même et de votre propre vie.

Ainsi, des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont découvert en 2018 que les utilisateurs de Facebook, Instagram et Snapchat ont des niveaux accrus d’anxiété, de dépression et de sentiment de solitude. La plateforme peut s’avérer particulièrement néfaste pour les personnes qui sont déjà déprimées.

Facebook est omniprésent et omnipotent

Confier toutes nos informations personnelles, nos photos et nos messages à une seule et unique entreprise : est-ce vraiment une bonne idée ? Allons, Facebook n’a pas le monopole des réseaux sociaux ! Il y a aussi WhatsApp et Instagram…

Malheureusement, ces applications appartiennent aussi à Mark Zuckerberg. De fait, la firme américaine frôle le monopole. Son influence mondiale est démesurée, et les cyberattaques perpétrées contre ses serveurs peuvent s’avérer catastrophiques (comme l’ont démontré l’affaire Cambridge Analytica où le piratage de dizaines de millions de comptes Facebook en 2018).

facebook omniprésent

Facebook a supprimé la frontière entre public et privé

De nos jours, si vous vous comportez mal en société, n’importe qui peut vous filmer avec son smartphone, partager la vidéo en live sur les réseaux sociaux, et détruire votre vie. Si vous faites une mauvaise blague ou que vous postez un message sur le coup de la colère, ce message restera éternellement gravé dans le marbre d’internet et pourrait être déterré dans dix ans afin de vous causer du tort.

Peu à peu, Facebook est parvenu à effacer la frontière entre le public et le privé. Cette plateforme innocente en apparence peut ruiner des carrières, gâcher des réputations, briser des mariages et bien plus encore. Elle est particulièrement dangereuse pour les plus jeunes qui l’utilisent souvent de manière insouciante sans penser une seconde aux conséquences possibles.

Facebook propage des Fake News

À plusieurs reprises, Facebook a été accusé de propager des Fake News qui ont pu contribuer des événements comme le Brexit ou l’élection de Donald Trump. Les personnes malveillantes peuvent facilement l’utiliser comme une arme de désinformation afin d’influencer les personnes naïves en leur faveur.

C’est ce qui s’est passé en 2016, lorsque l’entreprise Cambridge Analytica a utilisé un test de personnalité frauduleux pour collecter les données personnelles des utilisateurs de Facebook et leur envoyer des messages visant à bouleverser leurs convictions politiques et les persuader de voter pour Donald Trump.

Facebook et Google se partagent le marché de la publicité en ligne

google facebook

À eux deux, Facebook et Google accaparent presque la totalité des revenus générés par la publicité en ligne. Il est devenu presque impossible de concurrencer ces deux mastodontes.

Ce monopole à deux têtes risque fort de freiner l’innovation, et d’enclaver le pouvoir dans la Silicon Valley. Dans un futur proche, il est possible que le succès de votre entreprise soit soumis au bon vouloir de Mark Zuckerberg

En conclusion, il est indéniable que Facebook a transformé la société pour le meilleur comme pour le pire. Malheureusement, en quinze ans d’existence, force est de constater que le réseau social a pris beaucoup trop d’importance dans nos vies. Ce gâteau d’anniversaire a un goût amer, et on ne peut qu’espérer que l’entreprise tende vers un modèle plus vertueux au fil des années à venir…