Eye Tracker, capteur d’activité visuelle connecté avec tous les objets de la maison

Il y a quelques années, un feuilleton « L’homme qui valait trois milliards », nous faisait croire déjà à la puissance du regard ; celui de Steve Austin capable de voir avec précision à des kilomètres ! Aujourd’hui, c’est la société Eyetribe et son dispositif Eye Tracker qui nous font rêver !

Un utilisateur face au dispositif EyeTracker
Un utilisateur face au dispositif EyeTracker

Eyetribe, regard sur un dispositif connecté….

Eyetribe propose en effet un dispositif nommé Eye Tracker qui nous permettrait le lancement et l’utilisation de tous les objets de la maison d’un simple regard via un ordinateur ! Ainsi, ce dispositif qui suit le mouvement et la position des yeux peut être connecté à un ordinateur, à un smartphone ou à une tablette. Il repose sur l’utilisation d’une caméra à infrarouge qui filme la position de l’œil à chaque seconde. Il va donc permettre de suivre le regard d’une personne et d’analyser le comportement de l’œil dans n’importe quelle situation et à des fins diverses. L’œil utilisé comme un curseur pourra interagir directement avec un ordinateur.

Une configuration de base nécessaire pour un public réservé….

Une configuration minimale est conseillée : PC Windows 7/8 ou encore Mac Mountain Lion 10.8.4. Au niveau processeur, il est recommandé d’avoir un processeur Core i5/i7 ; la capacité mémoire doit être de 1 GB Ram ou plus. Et bien entendu, une connexion internet est indispensable. Les API pourront être développées en C++, C# et Java. Enfin, une connexion USB 3.0 est obligatoire. Une version Eye Tracker pour Android est prévue pour le printemps prochain (2015).

A l’heure actuelle ce système n’est pas disponible aux simples utilisateurs. Il s’adresse d’abord aux développeurs et il est d’ores et il leur est déjà disponible après achat de la licence d’un montant de $99 (85€ environ) pourront développer des applications accessibles à tous. Et c’est grâce à  ces applications basées sur un contrôle visuel que l’utilisateur final sera en mesure d’utiliser les objets de la maison d’un simple mouvement des yeux.

Alors quand en 1938 Gabin disait à Michèle Morgan « T’as de beaux yeux tu sais » dans le film Quai des Brumes, on a envie de lui répondre aujourd’hui : « Pas seulement Monsieur Gabin ! Pas seulement…. »

source : theeyetribe.com