L’équipement moto devient connecté

équipement moto connecté

Avec le progrès galopant, tous les élèments de la vie quotidenne sont en passe de devenir connectés. La moto n’échappe pas à la règle. Découvrons les équipements moto connectés qui sont déjà sur le marché, et ce qui devraient l’être !

Ce qui existe déjà…

De nombreux objets connectés existent déjà pour les deux-roues, et en particulier pour les motards. Hormis le traditionnel kit Bluetooth, les plus connus sont les gants chauffants (bien utiles en plein hiver) à brancher directement sur la moto ou équipés d’une mini-batterie autonome et rechargeable.

Il existe également des gants connectés, comme ceux de BaerTek qui, en plus de protéger du froid et des chocs, vous permettent de contrôler votre smartphone ou votre caméra (par exemple une GoPro) du bout des doigts : recevoir ou rejeter un appel entrant et contrôler la musique, grâce au Bluteooth, démarrer la caméra ou prendre des photos via le Wi-FI. Pour cela, il vous suffit de toucher votre index, votre majeur ou votre annulaire avec votre pouce pour générer les signaux de commande. Les gants BearTek sont également compatibles avec les écouteurs et casques Bluetooth. Notez que la marque propose aussi une version pour le ski et une autre pour usage quotidien (pour éviter de se geler les doigts en utilisant son mp3 !). Comptez minimum 225$ (170€).

casque-moto-connecte

Autre élément indispensable de l’équipement : le casque. En mars 2015 sera commercialisé Skully, le casque connecté pour motard technophile. Comme nous l’expliquions ici, il permet littéralement d’avoir “des yeux derrière la tête” et de commander à distance votre smartphone et le GPS intégré.

Concernant la sécurité de la moto, nous vous parlions dans cet article de l’antivol connecté iClose de Maggi, qui vous averti en temps réel si quelqu’un essaie de voler votre moto et de suivre le véhicule à la trace grâce au système de géolocalisation intégré. Le Scopio Ride Core va encore plus loin : son petit boîtier, de la taille d’un paquet de cigarettes, se cache sous la selle du deux-roues et communique avec votre smartphone. Le boîtier est alimenté par la batterie de la moto mais dispose également d’une batterie de secours. Mais il ne se contente pas de vous signaler le vol de votre moto et de la pister grâce au GPS intégré, il vous fournit aussi une multitude d’informations via l’application dédiée (Android ou IOS, pas de jaloux) : il relève la vitesse, détecte les mouvements suspects à l’arrêt, surveille l’état de charge de la batterie et la pression des pneus. De quoi partir tranquille, pour la modique somme de 219$ (165€) !

Ce qu’il faudrait inventer !

Pour Antoine, motard aventurier, la connectique casse le côté “roots” de la moto. Il préfère encore mettre les mains dans le moteur que de se laisser dicter sa conduite par une application ! Malgré tout, il rêve d’une version de gants chauffants à commande vocale intra-casque. Quant à David, il aimerait une application qui l’informe sur les conditions de route (données météorologiques, vitesse maximale autorisée), sa consommation de carburant (les motos sont plus ou moins gourmandes !) ou encore l’angle de prise en virage. En ce qui me concerne, j’aimerais que mon pilote soit averti par signal sonore quand il roule à 150km/h et que je commence sérieusement à paniquer !

Les motards aimant se déplacer en groupe, on peut aussi imaginer une application permettant de garder le contact avec les autres conducteurs ou de donner des informations sur l’itinéraire choisi (au cas où on perdrait les p’tits copains en cours de route).

Et si on inventait l’application ultime, celle qui détecte la panne en fonction des “symptômes” ? Il suffirait de rentrer les informations dans la base de données pour obtenir un diagnostique… et fournir l’adresse du garagiste le plus proche !

gant-moto-connectes