Accueil / Multimédia / Hi/Fi - Son / L’enceinte connectée de Huawei et Google ne verra pas le jour

L’enceinte connectée de Huawei et Google ne verra pas le jour

signe huawei pendant mcw 2019

Une enceinte connectée Huawei avec l’assistant de Google devait être annoncée à l’IFA. Le projet n’a pas pu aboutir à cause des décisions drastiques prises par le gouvernement américain à l’encontre du géant chinois.

Huawei a travaillé pendant un an à la conception d’une enceinte connectée embarquant l’assistant de Google. Ce projet aurait dû être présenté à l’IFA à Berlin cette année, au mois de septembre. Sauf que tout a volé en éclat quand le président américain Donald Trump a banni des États-Unis la société chinoise en mai dernier. Google n’a alors plus eu le droit de partager ses technologies avec Huawei. La collaboration s’est ainsi arrêtée.

Ce produit devait être un moyen pour le fabricant chinois de proposer une enceinte connectée à reconnaissance vocale destinée à l’international. Une façon pour Huawei de faire grandir ses ventes notamment sur le marché américain. On peut alors se poser la question de savoir pourquoi Google était prêt à leur fournir son assistant et concurrencer ses appareils. Même si l’on sait que les deux géants ont déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises sur d’autres objets. C’est le cas pour des montres connectées ou des téléphones portables.

Huawei devra dorénavant se débrouiller tout seul

Une autre interrogation se manifeste et fait suite à l’actualité récente. En effet, nous avons appris par le biais de plusieurs articles que des employés d’Amazon, Google et Apple, écoutent les messages vocaux enregistrés par leurs assistants. Ces informations ont renforcé la méfiance des consommateurs vis-à-vis de cette catégorie de produits, craignant pour le respect de leur vie privée. L’entrée de Huawei dans la danse n’aurait certainement pas rassuré les Américains. Ils se seraient demandé si ce n’était pas un stratagème par le gouvernement chinois pour les espionner.

Il est bien sûr toujours possible que l’administration américaine fasse marche arrière et assouplisse les mesures prises contre Huawei. Cela ne veut pas pour autant dire que la collaboration avec Google reprendrait. Puni lors de ces quelques mois, le constructeur chinois a dû revoir sa stratégie et développer ses propres technologies. C’est ce qu’il a fait avec son système d’exploitation pour ses téléphones et ses montres. Il possède aussi son propre assistant vocal. Cependant, la route est encore longue pour qu’il puisse être utilisé dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *