Neuralink : Elon Musk vous incite à greffer une « Fitbit »à votre crâne

Elon Musk a présenté la semaine dernière l’évolution de son projet d’implant cérébral Neuralink, un appareil qui permet de lire les signaux du cerveau, mais aussi de corriger les défauts de ce dernier.

Selon l’homme d’affaires, il s’agit tout simplement d’une « Fitbit avec de petits câbles dans votre boîte crânienne ». Dévoilé officiellement en 2017, le projet Neuralink a considérablement évolué depuis.

La puce Neuralink d’Elon Musk

Auparavant, il s’agissait d’un petit appareil accroché derrière une oreille et doté de ramifications qui s’étendaient jusqu’au cerveau. Aujourd’hui, le module au centre du dispositif n’est pas plus gros qu’une pièce de monnaie.

Offre Spéciale  :

2 ans d’abonnement à -68% de réduction !

implantation du neuralink d'Elon Musk dans le crâne

Toutefois, la façon dont elle se fixera au crâne en rebutera surement plus d’un. En effet, un robot spécialement conçu pour cela perforera une petite cavité dans la boîte crânienne de l’utilisateur. La petite puce viendra ensuite s’y loger. Selon Elon Musk, l’opération chirurgicale pour installer le Neuralink ne durera pas plus d’une heure, sans anesthésie générale, grâce au robot.

Mais qu’en est-il de l’alimentation électrique de l’appareil ? De fait, il disposerait d’une batterie d’une autonomie équivalente à « toute une journée ». Un système sans fil permet de la recharger.

activité cérébrale cochon neuralink

Des cochons comme ambassadeurs

Pour démontrer l’efficacité du Neuralink et sa sureté, Elon Musk a présenté 3 cochons utilisés pour les tests. L’un n’a jamais eu la puce, l’autre la porte actuellement et le dernier n’en porte plus. En effet, il sera possible de l’enlever si on le souhaite.

Les trois animaux semblent se comporter normalement. Toutefois, le Neuralink n’est pas encore prêt pour des tests sur les humains.

Elon Musk voit de grandes choses pour son Neuralink

Répondant aux questions des journalistes après la présentation, les équipes en charge du Neuralink ont indiqué que l’appareil se connecte pour l’heure uniquement à la surface du cerveau. Toutefois, les chercheurs espèrent pouvoir l’implanter plus profondément dans le futur, par exemple vers la zone responsable de la vue.

Les premiers tests se feront quant à eux sur des patients avec une moelle épinière endommagée, par exemple un paraplégique. Cela dit, Elon Musk envisage déjà des applications moins médicales pour son Neuralink, par exemple pour jouer à un jeu vidéo dans sa tête.

Un jour, l’homme d’affaires espère même que l’on pourra revivre des souvenirs grâce au dispositif.

Sources & crédits Source : https://www.digitaltrends.com/news/neuralink-progress-update-2020/ - Crédit : Neuralink (photos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *