Accueil / Santé connectée / Cigarette électronique connectée / E-NJoint : quand le joint devient un e-joint

E-NJoint : quand le joint devient un e-joint

Alors que les boutiques de cigarettes électroniques ne cessent d’ouvrir chaque jour, une société néerlandaise vient de lancer son premier joint électronique.

E-NJoint : un joint électronique

Cette société basée aux Pays-Bas a eu l’idée de commercialiser un joint électronique qui ne diffuse pas de THC (substance psychotrope présente dans le cannabis).

L’objet a été conçu de façon à ce que l’extrémité du e-joint s’allume à chaque bouffée de l’utilisateur. De plus il est possible de choisir parmi six parfums fruités.

L’entreprise qui produit actuellement plus de 10 000 exemplaires par jour, tous destinés à la vente en Europe, est en négociations avec un fournisseur de cannabis “afin de pouvoir transformer ses concepts en produits de santé”.

e joint2

Une idée déjà exploitée auparavant

La société néerlandaise n’est pas la première a avoir eu cette idée. En effet, différents sites (plus précisément des blogs) présentes des astuces pour modifier la composition des e-liquides et ainsi transformer sa e-cigarette en e-joint. Des entreprises américaines telles que Cannabee vont même jusqu’à vendre des e-liquides contenant du cannabidiol (un composant du cannabis).

Différents modèles proposés

Ce e-joint est proposé en trois modèles :

Le premier, déjà disponible, ne contient ni tabac, ni nicotine et ni cannabis. Ce e-joint qualifié “d’inoffensif” par le fabricant est totalement légal en France.

e joint une

Les deux autres modèles, quant à eux, ne peuvent être vendus dans l’hexagone car ils contiennent soit un liquide à base de cannabis, soit de véritables herbes séchées. Et l’utilisateur décide lui même de la quantité qu’il veut mettre dans son e-joint.

Une question de législation

Il est utile de rappeler que la consommation de cannabis est totalement illégale en France. Les risques encourus sont d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 3 750 euros (Article L3421-1 du Code de la Santé Publique). Néanmoins la législation de dit rien concernant la consommation d’e-liquides au parfum de cannabis.

e joint homer

Le lancement de ce e-joint rouvre le débat concernant la légalisation du cannabis en France.

A noter que notre pays est le plus répressif d’Europe en ce qui concerne la consommation de cette drogue. Plutôt ironique quand on sait que la France est le premier consommateur en Europe.

Sources : nouvelobs.com/lefigaro.fr