Accueil / CES 2018 / Yuneec : trois nouveaux drones pour concurrencer DJI au CES 2018

Yuneec : trois nouveaux drones pour concurrencer DJI au CES 2018

drones, Yuneec, CES 2018, DJI,

Dans le monde des fabricants de drones, difficile de s’opposer à DJI. C’est ce que tâche d’accomplir la société Yuneec avec la présentation, le 10 janvier, de ses trois dernières créations. Entre évolution de produits et nouvelles gammes, l’entreprise chinoise mise beaucoup sur le CES 2018.

Ce mercredi 10 janvier au CES 2018, la firme Yuneec est passée à l’offensive sur le marché des drones. Pour faire face à la concurrence, notamment celle de DJI, elle a dévoilé trois nouvelles machines pendant le salon. Le Typhoon H Plus, le HD Racer et le Firebird FPV font donc leur entrée. Chacun représente un type d’engin particulier, pour une utilisation et des performances bien différentes.

Yuneec Typhoon H Plus : le prince des drones semi-pro s’offre une évolution

drones, Yuneec, CES 2018, DJI,

Sorti sur le marché il y a deux ans, le Typhoon H de Yuneec est de retour dans une version améliorée. Pas de changement de design impliqué dans ce “plus”, mais surtout des modifications techniques. Toujours porté par six hélices, et donc six moteurs, il devrait produire 40% de bruit en moins selon Yuneec. D’après les déclarations de la société, il devrait pouvoir supporter des vents allant jusqu’à 50 km/h. Il est destiné aux amateurs de photos et de vidéos, et plus particulièrement aux semi-pros. Le Typhoon H en profite donc pour améliorer sa caméra, notamment avec un rendu en 4K à 60 images/secondes. Annoncé pour la première moitié 2018, le drone devrait être vendu pour 1799 dollars.

Yuneec HD Racer : le drone de course qui entre dans un petit marché par la grande porte

drones, Yuneec, CES 2018, DJI,

Pas d’amélioration en vue cette fois, mais bien un nouveau type de drone dans la gamme de Yuneec avec le HD Racer. On parle ici d’un appareil fait pour la course et la vitesse. Si le marché de ce genre d’engin est restreint, il reste important et la société chinoise ne compte pas rater le coche. Plus petit et robuste que les autres produits de la marque, il est forcément plus agile et sans aucun doute plus dur à manier. Yuneec a cependant indiqué l’existence d’un mode pour débutant qui offrira une aide à la conduite. Si la vitesse de la machine n’a pas été annoncée, on sait que sa caméra restitue une vidéo en 1080p à 60 images/secondes. Prévu pour la fin de l’année, le HD racer devrait être disponible pour 179 dollars.

Yuneec Firebird FPV : un drone avion, l’autre grande première de la marque

drones, Yuneec, CES 2018, DJI,

Tout comme le HD Racer, le Yuneec Firebird FPV est le premier produit du genre pour la marque. Sa forme rappelle celle d’un avion, avec un faux air de Parrot Disco. Ce drone est notamment équipé d’un mode FPV, permettant de “voir” à travers la caméra à la première personne. Son design le pousse vers les amateurs de contemplation souhaitant survoler de vastes étendues. Son autonomie va également dans ce sens : Yuneec a annoncé qu’un vol pourrait durer une trentaine de minutes. Comparé aux deux autres, le Firebird se veut plus accessible dans son maniement. Plusieurs mouvements seront gérés automatiquement, du décollage à l’atterrissage, en passant par le retour au point de départ. Comme le Typhoon H Plus, il devrait être disponible d’ici le premier semestre 2018, avec un prix annoncé à 699 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.