Accueil / Loisir / Drones / Les drones volants et terrestres sont facilement sujets aux cyberattaques

Les drones volants et terrestres sont facilement sujets aux cyberattaques

drones cyberattaques crash

En profitant d’une faille évidente, des chercheurs ont démontré qu’il était relativement simple de lancer des cyberattaques contre les drones.

Une équipe de chercheurs de l’UBC (University of British Columbia) à Vancouver a mis au point trois systèmes différents de cyberattaques furtives contre des véhicules robotiques. Ces attaques ont obligé ces drones à s’écraser, à rater leur cible ou à accomplir leur mission bien plus tard que prévu. Ainsi, ces découvertes prouvent que ce genre d’engin est plus facile à hacker qu’on ne le croit.

Karthik Pattabiraman, le professeur à la tête de cette étude a déclaré que son équipe avait trouvé des failles importantes avec ces véhicules. Elles permettent à des personnes malintentionnées de perturber aisément le bon fonctionnement de ces robots. Le pire étant que les cyberattaques contre ces drones n’ont même pas été détectées par les techniques de détection standard.

drones cyberattaques surveillance

Prendre des mesures pour les drones contre les cyberattaques dès maintenant

Dans les faits, un drone se sert d’un algorithme pour garder la bonne trajectoire qu’il emprunte en vol ou en route. En outre, il permet d’identifier une quelconque interférence avec son programme et alerte de la présence d’une activité suspecte. Cependant, cet algorithme autorise une légère marge d’erreur afin de ne pas déclencher des procédures de défense au moindre petit écart. Ceux-ci peuvent par exemple être causés par le vent ou un élément extérieur naturel. Or, c’est justement cette marge qui peut être exploitée par les hackers et lancer des cyberattaques contre des drones.

Les chercheurs ont donc annoncé travailler sur une série de mesures qui pourra contrecarrer ces attaques. S’ils n’ont pour le moment montré qu’une ébauche de cette étude, ils présenteront l’intégralité de leurs découvertes dans deux semaines. En effet, San Juan à Porto Rico accueille l’Annual Computer Security Applications Conference (ACSAC). Cela sera l’occasion de débattre autour du sujet des véhicules robots. Ceux-ci jouent un rôle dans la surveillance, la gestion de hangars et d’autres applications de ce genre. Rôles qui prendront de plus en plus d’ampleur dans les années à venir. Il est alors nécessaire de prendre les bonnes mesures de sécurité dès maintenant afin de prévenir toutes formes de cyberattaques contre des drones.

Sources & crédits Source : https://techxplore.com/news/2019-11-highlights-safeguard-drones-robotic-cars.html - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *