Accueil / Loisir / Drones / Les drones sont en passe de devenir des secouristes

Les drones sont en passe de devenir des secouristes

Loin des jeux ou des assistances militaires, les drones se révèlent avoir une autre utilité, celle de voler au secours des populations aux côtés des secouristes humains.

L’utilité théorique des drones dans les domaines du secourisme

Drones secours

A première vue et de manière plutôt courante, les drones peuvent transporter des objets. Dans leur rôle de secouriste, ils pourraient donc servir à transporter des matériaux de première nécessité, des médicaments, des bouées de sauvetage, etc. L’intervention est donc plus rapide que celle prodiguée par des humains, elle peut intervenir en des lieux inaccessibles par des véhicules terrestres et ainsi remplacer des expéditions qui pourraient s’avérer particulièrement dangereuses pour l’homme.

Les drones peuvent aussi servir à établir une cartographie précise de lieux sinistrés et ainsi renseigner les secours sur l’endroit le plus propice au déploiement des assistances médicales ou des forces de l’ordre. Ils permettent également de signaler les régions à surveiller plus rapidement qu’en utilisant l’imagerie satellite tout en étant aussi précis au niveau des changements environnementaux.

L’utilité pratique des drones dans les domaines du secourisme

Drones cartographie

Il existe désormais un drone surveillant de baignade. Conçu par un iranien, il effectue des rondes au dessus des vagues et peut larguer jusqu’à trois bouées en cas de victime potentielle de noyade. Dans sa dernière version, il permet de modifier ses hélices pour obtenir la force nécessaire qui lui permet de tracter la victime, accrochée à la bouée, jusqu’au rivage. Baptisé Robotguard, il vole jusqu’à 75 km/h, peut transporter 15 kg de charge pendait environ 15 minutes.

Cet été, sur la plage de Bicarrosse, dans le sud-ouest de la France, c’est un drone nommé Helper qui viendra porté secours au noyé. Plus rapide qu’un Jet-Ski qu’il faut prendre le temps de mettre à l’eau, le drone, lui peut voler droit malgré un vent à 50 km/h. Il pourra larguer des bouées, mais aussi filmer la victime pour donner une idée sur son état de santé.

En Chine, ce sont des drones qui aident les forces de police lors des inondations pour relayer les informations et ainsi diriger les secours vers les lieux où se trouvent des victimes mais aussi vers les endroits qui menacent de créer de nouveaux dangers s’ils ne sont pas sécurisés.

Au Canada, une technologie appelée HumanIT 3D utilise les drones pour organiser le travail des secouristes en recréant des cartographies des lieux après les catastrophes naturelles. Enfin, comme dernière exemple, du côté de Bordeaux, c’est le transport d’organes par drone qui est en phase de projet.

En tout état de cause, les drones sont nombreux pour des utilités variées, mais aucun n’a pour ambition de remplacer le travail des secouristes. Ils peuvent en revanche s’avérer être des bras droits pour les soignants en permettant un secours plus efficace et plus rapide.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *