Accueil / Loisir / Drones / Aquila, le drone géant de Facebook a effectué son premier vol

Aquila, le drone géant de Facebook a effectué son premier vol

Le projet fou de Mark Zuckerberg est en train de se concrétiser. Aquila a volé pour la première fois.

La charismatique et visionnaire patron du plus célèbre des réseaux sociaux est en train de mettre en place un plan de bataille pour connecter le monde entier à internet, avec l’idée sous-jacente de doper considérablement le nombre des adeptes de Facebook. Parmi les différents projets mis en oeuvre par la firme de Palo Alto pour atteindre ce but, le drone Aquila est sans doute le plus incroyable.

aquila2

Drone géant et connectivité globale

D’une envergure égale à celle d’un Boeing 737, ce drone conçu comme un aile volante ne pèse que 450 petits kilos grâce à sa structure composée de fibres de carbones. Aquila est propulsée par quatre moteurs à hélice et tire son énergie de panneaux solaires disposés sur les ailes. L’engin volant de Facebook prend en compte l’éco-responsabilité. Aquila a été conçu pour avoir une autonomie totale de trois mois entiers de vol, sans aucune assistance humaine.

Mais tout ceci après tout n’est pas réellement révolutionnaire, même si les dimensions d’Aquila et son autonomie sont hors normes. Ce qui l’est davantage, c’est l’utilisation que Facebook compte en faire. Alors que Google utilise des ballons stratosphériques pour diffuser de la connectivité, Aquila se servira d’un laser capable de délivrer des données à des dizaines de Gigabits par seconde vers une cible de la taille d’une pièce de 1 cent, à une distance de 16 km. A terme, c’est une armée de drones qui mettra en oeuvre un réseau gigantesque de connectivité pouvant couvrir de très vastes territoires.

Pour ce premier vol test, le drone géant a volé en tout 96 minutes, plus que la petite demie heure prévu au départ. Jay Parikh, ingénieur en chef chez Facebook, se confiait récemment sur le site de la firme : “Nous faisions voler une version réduite à 1/5e d’Aquila depuis plusieurs mois, mais c’est la première fois que nous faisons voler l’appareil de taille réelle. Pour nos prochains vols, nous ferons voler Aquila plus vite, plus haut et plus longtemps : à terme, il volera entre 18 000 et 27 000 mètres d’altitude, tout en diffusant la connectivité aux personnes.”

Ce premier essai réussi en conditions réelles a permis aux ingénieurs de Facebook de rassembler des données visant à vérifier la fiabilité du drone face aux turbulences atmosphériques et au vent, à s’assurer que son aérodynamisme était conforme au but recherché, que son système d’autopilotage fonctionnait correctement et que sa consommation d’énergie ne dépassait pas ce qui avait été prévu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *